Aliou Bah : "L’appréciation actuelle du franc guinéen…ne peut être liée qu'à des facteurs exogènes" .