Le ministère de la Santé modernise la gestion des données sanitaires grâce à l’appui conjoint de l’Union européenne, l’Allemagne et la France .