Gaoual, Chérif Bah, Cellou Baldé, Abdoulaye Bah libres : l'UFDG réagit… .