Le Gouvernement répond à Amnesty: "Son dernier rapport confirme que la Guinée est toujours sur la sellette…" .