Aboubacar Soumah : « Si le Gouvernement estime qu’il n’a rien à nous donner… » .