Guinée : la diplomatie dans un "coma" profond... .