Conakry : la Banque mondiale échange avec les partenaires et bénéficiaires du projet PRECOP

Guinée

CONAKRY-Le Projet de Renforcement des capacités des micros, petites et moyennes entreprises, et accès au financement (PRECOP), a été lancé en janvier 2020 par le ministère du commerce et de l’industrie, sous le financement de la Banque mondiale. Dans l'optique d'évaluer les démarches, une revue à mi-parcours a été organisée ce vendredi 20 janvier, par la Banque mondiale dans le but de présenter les conclusions préliminaires et faire des propositions aux parties prenantes dudit projet.

En Guinée, le ministère du commerce, la Banque Centrale, la Bourse de Sous-traitance et des partenariats (BSTP), et les PME ont été les bénéficiaires du Projet de Renforcement des capacités des micros, petites et moyennes entreprises, et accès au financement. C'est un projet qui vise à soutenir le développement, la croissance, et l’accès aux financements des PME dans les secteurs à fort potentiel de croissance dans la zone urbaine de Conakry.

En ce qui concerne la revue à mi-parcours, l'objectif est d’évaluer le processus de mise en œuvre des différentes composantes du Projet, et d’identifier les futures actions à mettre en œuvre pour garantir le succès du projet, à sa clôture prévue pour la fin du mois de mai 2024.

« A date, les principaux acquis du projet PRECOP sont entre autres : faciliter plus de 30 millions de dollars en accès aux contrats pour les micros, petites et moyennes entreprises guinéennes. C'est une atteinte de résultats supérieurs à ce qui était escompté, donc un résultat positif pour le projet. Le projet a également appuyé plus de 100 startups. C'est aussi une atteinte de résultats ciblés dans cette sous-composante.  De même, le projet a accompagné 13 fournisseurs d’écosystèmes : incubateurs, accélérateurs, dont 10 d'ailleurs viennent de recevoir des financements de près de 100 mille dollars dans le cadre du projet. Ceux-ci sont des avancées clés. En ce qui concerne l'accès au financement, le projet a appuyé l'amélioration de système d'information sur le crédit. Donc, le registre de crédit s'est amélioré par rapport à l'état initial dans lequel il était », a expliqué Mariam Ciré Sylla, responsable du projet PRECOP.

Elle estime qu'il y a encore des choses à améliorer, notamment la mise en place des infrastructures, une base permettant de favoriser l'interconnexion bancaire, le Système d'information pour intégrer les microfinances, un registre de sûreté mobilière, etc. Cependant, les efforts sont en train d'être fournis pour la mise en œuvre de ces plateformes.

Dans le cadre du projet PRECOP, la BSTP a eu une composante entrepreneuriale, d'appui, formation et accès au financement. A cet effet, le directeur exécutif a cité le projet de labellisation pour structurer les PME dans le but d'avoir plus de marchés au niveau des marchés miniers des chaînes de valeur industrielle.

« Nous avons aussi beaucoup de formation au niveau des PME. Nous avons formé plus de 250 PME ces trois dernières années dans le cadre du projet PRECOP. Ce qui permet à ces PME d'avoir plus de marchés miniers et industriels au niveau de la plateforme de la BSTP. Un autre point assez important, c'est la formation de nos équipes au sein même de la BSTP. Nous avons des voyages d'études financés par le PRECOP qui nous permet d'augmenter nos capacités de compréhension de l'écosystème et d'appui à l'écosystème entrepreneurial en Guinée.

Nous avons une plateforme où il y a environ 17 grandes entreprises qui donnent la plupart des contrats miniers industriels en Guinée. Les PME qui sont dans notre base des données bénéficient de tous les aspects de ce programme de PRECOP. L'année passée, nous avons eu environ 18 millions de dollars de contrats alloués à des PME de la BSTP, et c'est en partie grâce à ce PRECOP. Nous sommes très contents et fiers de nos entreprises et fiers de cette collaboration », s’est réjoui Saifoulaye Baldé, directeur exécutif de la Bourse de Sous-traitance et des partenariats (BSTP).

Abdoul Razack Baldé est gérant d'une entreprise de fourniture de matériels informatiques. Il est bénéficiaire du projet PRECOP qui a permis à sa structure de s'émanciper et progresser grâce à la Banque mondiale, selon son témoignage.

« On a bénéficié d'une formation du PRECOP sur le marketing digital qui nous a permis de mieux vendre. On a été outillé sur les techniques qu'il faut, les approches et les services après-vente... Cela m'a permis, en tant que gérant qui a une équipe, de leur dire que le client, c'est la priorité (...) Avec ce projet, nous avons bénéficié d'un marché qui nous a permis de livrer beaucoup d'ordinateurs. Nous avons eu un bénéfice qui nous a permis d'agrandir notre équipe. Ce projet nous a aidé à booster nos activités. Cela a fait qu'au niveau de nos activités, au lieu d'aller sur 10 personnes, on est sur une vingtaine de personnes », a-t-il dit.

Dansa Camara DC

Pour Africaguinee.com

Créé le Mardi 24 janvier 2023 à 0:42