Conakry: Fin de calvaire pour les usagers de la route Sonfonia Gare-Samatran-Village

Reportage

CONAKRY- C’est ouf de soulagement pour les habitants de Samataran Village. Le bitumage de la transversale reliant le quartier Sonfonia Gare, situé dans la commune de Ratoma, à celui de Samataran Village, situé dans la Commune de Dubréka, en passant par Sonfonia-Casse, est vivement salué par les usagers.

A l’arrivée du CNRD (comité national du rassemblement pour le développement) au pouvoir, les travaux de cette route étaient à l’arrêt. Le calvaire était indescriptible pour ses usagers. Dans le cadre de leur vaste campagne de relance des projets des travaux publics, les autorités de la transition ont donné un coup d’accélérateur pour la réalisation de cette voie.

Les milliers d’usagers qui empruntent au quotidien ce tronçon, jadis cahoteux, soupirent. Auparavant, il était accidenté, caillouteux, poussiéreux (en saison sèche) et boueux (en saison pluvieuse).

Désormais, ce n’est pas plus le cas. Ce sont des citoyens soulagés qui ont témoigné au micro d’Africaguinee.com. Selon eux, le bitumage de cette route a résolu d’énormes difficultés. Premièrement, celle liée à l’enclavement.

Usagers, conducteurs de taxis, syndicats et riverains disent être heureux du bitumage de cette route qui relie l’autoroute le prince à partir de Sonfonia Gare précisément au niveau du grand marché au quartier Samataran Villge. Ils remercient le colonel Mamadi Doumbouya.

Lansana Bangoura est un conducteur de taxi sur le tronçon Sonfonia-Samataran Village. Selon lui, la réfection de cette voie a réduit considérablement ses passages chez son mécanicien.  

« Aujourd'hui nous sommes très réconfortés suite à la réalisation de cette route principale de Sonfonia Samatara village. Parce qu'avant on souffrait beaucoup et chaque jour nous étions au garage. Mais, aujourd'hui, on peut travailler pendant un mois sans aller au garage. Je profite de l'occasion pour dire merci beaucoup au président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya et son gouvernement », a-t-il témoigné.

Thierno Mamadou Aliou Diallo est membre du syndicat des conducteurs des taxis sur la ligne Sonfonia Gare-Samataran village en passant par Sonfonyah-Casse. Ce syndicaliste encourage le gouvernement de faire ces genres de routes partout, pour soulager les guinéens.

« C'est tout à fait normal de voir cette route complètement réfectionnée. Nous sommes très contents ici. Nos chauffeurs, les passagers tout le monde est content. Aujourd'hui, il y a plus d'embouteillage, les voitures tombent rarement en panne. Mais, nous leur demandons de faire beaucoup de routes comme celle-là dans notre pays parce que la population en a vraiment besoin », a lancé Thierno Mamadou Aliou Diallo.

Marie Gomèz Lamah est une citoyenne qui habite dans le quartier de Samataran. Venue acheter des condiments au marché de Sonfonia Gare, elle exprime sa satisfaction. 

« Avant on souffrait énormément pour venir au marché de Sonfonia Gare ici. Mais aujourd'hui, tout va bien. Même les conducteurs des taxis motos ont diminué le transport depuis que la route a été réfectionnée. Avant, on payait 10 mille gnf de Samatara à Sonfonia mais, maintenant on paie 6000 gnf aller comme retour. Soit, 4 mille gnf de moins sur le transport qui était en vigueur auparavant », a témoigné cette citoyenne.

Mamadou Lamarana Bah est le chef syndicat de Sonfonia T7. Contrairement aux autres, ce syndicaliste alerte sur le danger lié aux accidents de la circulation enregistrée depuis la fin des travaux. Il sollicite l’intervention du ministère des travaux publics pour mettre des relentisseurs (dos d’âne) pour limiter les accidents de la circulation.  

« Nous saluons la construction de cette route. Mais depuis qu'ils ont fini les travaux, il y a beaucoup d'accidents, c'est pour cette raison que nous avons pris des mesures pour interdire les surcharges et les excès de vitesse. Nous profitons de cette occasion pour demander au ministère des travaux publics de mettre des ralentisseurs. Parce que les sensibilisations ne suffisent pas », a alerté ce citoyen.

Mamadou Yaya Bah

Pour africaguinee.com

Créé le Mardi 24 janvier 2023 à 2:32

TAGS