Cellou Dalein Diallo à Monrovia : "Le colonel Mamadi Doumbouya nous avait promis…"

Liberia
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG en meeting au stade ETS de Monrovia
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG en meeting au stade ETS de Monrovia

CONAKRY-En meeting ce dimanche 22 janvier 2023 à Monrovia, Cellou Dalein Diallo s’est exprimé sur la transition en cours en Guinée et a ouvert une parenthèse sur les prochaines joutes électorales. Le leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) prévient que cette fois-ci son parti n’acceptera pas d’être volé aux élections.

 Devant des certaines de partisans acquis à sa cause, l’ancien Premier ministre déclare que s’il a salué le coup d’Etat du 05 septembre 2021, c’est parce qu’il considérait que Alpha Condé exerçait un troisième mandat illégal. Mieux, selon lui, le tombeur de celui-ci avait tenu un discours rassurant qu’il n’a pas respecté.

« Le colonel Mamadi Doumbouya nous avait promis de mettre fin au dysfonctionnement des institutions, de mettre fin à l’instrumentalisation de la justice, de mettre fin au piétinement des droits et libertés des citoyens. Il nous avait promis d’organiser avec diligence des élections libres, inclusives, transparentes et de rendre le pouvoir à celui que le peuple de Guinée aura choisi. On avait applaudi ce discours parce que le combat que nous menions, c’est pour qu’il soit restitué au peuple le droit de choisir ses dirigeants, aussi bien au niveau local, législatif qu’au niveau de l’exécutif », s’est-il justifié.

Malheureusement avec le temps, ce discours n’est plus respecté, a déploré M. Diallo dans la même foulée.  

« Nous avons fait un appel solennel au colonel Mamadi Doumbouya pour revenir à son discours du 05 septembre et de laisser le peuple de Guinée choisir ses dirigeants. A l’UFDG, nous n’avons pas peur des élections, on a horreur du vol et du terrorisme d’Etat parce que pendant onze ans on a subi des holdups électoraux, nous avons subi l’injustice, l’arbitraire, mais nous allons continuer la lutte parce que nous sommes des démocrates convaincus », a-t-il martelé.

Cellou Dalein Diallo affirme que son parti (UFDG) a tout accepté (pendant les onze années de pouvoir d’Alpha Condé) pour que la paix règne en Guinée. Pour lui, les promoteurs de la fraude et de l’exclusion sont les ennemis de la paix. Il prévient que cette fois, ’il n’acceptera plus le vol.

« Nous avons l’ambition d’être ceux-là qui vont rassembler, réconcilier les guinéens, promouvoir le développement, garantir l’égalité des droits à tous les citoyens du pays. Nous voulons unir et servir toute la Guinée. Nous n’accepterons plus d’être volés. Qu’on laisse librement les guinéens choisir leurs dirigeants. Ne vous découragez pas parce que cette fois-ci, nous sommes tous déterminés à ne pas accepter le hold-up. Ceux qui font la promotion de la fraude électorale et l’exclusion pendant les élections, ce sont eux qui ne veulent pas de la paix. En ce qui nous concerne, nous avons suffisamment montré notre attachement à la paix », a-t-il martelé.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Dimanche 22 janvier 2023 à 21:41