Récupération des domaines de l’Etat : Voici la prochaine cible des autorités…

Guinée
Des membres du CNRD, acronyme de la junte au Pouvoir en Guinée
Des membres du CNRD, acronyme de la junte au Pouvoir en Guinée

CONAKRY-En Guinée, les autorités de la transition ne comptent pas s’arrêter à mi-chemin dans le processus de récupération des domaines "supposés" appartenir à l’Etat. Ce mercredi 18 janvier 2023, l’Agent Judiciaire de l’Etat, maitre Mohamed Sampil a levé un coin du voile sur la prochaine cible. Il s’agit des parcelles situées dans la zone de Forécariah où le domaine réservé à la construction du nouvel aéroport commence à être spolié. L’agent judiciaire de l’Etat révèle aussi que le domaine agricole de Salguidia n'est pas épargné par des « spéculateurs fonciers ». Maître Mohamed Sampil prévient que tout ce qui a été vendu sera récupéré.

« Je lance un appel aux spéculateurs fonciers du côté de Forécariah, Maférinyah et sur le site de Salguidia. Nous avons des informations dignes de foi et suffisamment concordantes qu’actuellement certains spéculateurs fonciers sont en train de vendre une bonne partie du site du futur aéroport international de Maférinyah et du domaine agricole de Salguidia. Je demande à tous nos compatriotes qui sont enclins à acheter des parcelles là-bas ou qui les ont achetés de renoncer. Parce que personne ne sera installé là-bas, c’est un domaine public de l’Etat et ce domaine servira au besoin de modernisation de notre pays et l’agrobusiness », a lancé maître Mohamed Sampil.

Et d’insister : « J’invite tous ceux qui s’érigent en coutumiers ou propriétaires coutumiers et ceux qui sont en train d’acheter des parcelles là-bas d’abandonner. Parce que depuis l’entrée en vigueur du code foncier et domanial en République de Guinée, il n’y a plus de coutumier en République de Guinée. Le domaine du foncier est régi par le code foncier est domanial de la République de Guinée. Donc, que les citoyens évitent d’acheter des parcelles entre les mains de ceux qui n’en ont pas propriétaires.

Ces opérations de récupération du patrimoine immobilier spolié de l’Etat ne sont dirigées contre personne. Ce sont des opérations d’utilité publique. C’est dans l’intérêt de notre pays. C’est l’Etat qui doit réaliser les infrastructures publiques dont nous devons tous profiter », a-t-il martelé.

A suivre…

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com  

Créé le Mercredi 18 janvier 2023 à 19:51