Qui est Philippe Diallo, le nouveau président par intérim de la Fédération française de football?

France
Philippe Diallo, président par intérim de la Fédération française de football (FFF), crédit photo AFP
Philippe Diallo, président par intérim de la Fédération française de football (FFF), crédit photo AFP

Philippe Diallo, c’est le nom du tout nouveau président par intérim de la Fédération française de football (FFF). A compter de ce mercredi 11 janvier 2023, cet illustre inconnu du grand public, assure les fonctions de Noël Le Graët, emporté par un torrent de scandales et de polémiques.  Il a été mis à l’écart ce mercredi par le comité exécutif de la FFF (fédération française de football), dans le sillage d’une sortie ratée sur la méga-star Zinedine Zidane, une légende du football français, ultra respectée.

Qui est son successeur ?

Selon l’AFP (Agence France presse) Philippe Diallo, 59 ans, a dirigé pendant près de trente ans (de 1992 à 2021) l'Union des clubs professionnels de football (UCPF), le syndicat patronal des clubs professionnels.

Il a joué notamment un rôle important dans les réformes des transferts de joueurs, en faisant preuve d'habileté politique, souligne l'AFP. Philippe Diallo, jusque-là méconnu du grand public, est décrit comme un acteur de l'ombre, fin-connaisseur des arcanes du football depuis trois décennies.

Jusque-là vice-président délégué de la Fédération française de football, il devra désormais assurer la présidence par intérim de l’instance dirigeante du foot français jusqu'au Comex suivant la publication du rapport d'audit, prévue pour la fin du mois de janvier.

Philippe Diallo est né le 2 août 1963 à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) d’un père Sénégalais d'origine Guinéenne, Souleymane Diallo, ancien champion de boxe dans les années 50 - 60.

Il assumera aussi les fonctions de la directrice générale Florence Hardouin, mise à pied à titre conservatoire. Selon Eurosport, Philippe Diallo a fait son entrée à la FFF en mars 2021.

Trésorier général au sein du comité exécutif (Comex) de la fédération, il a vite grimpé dans l'organigramme en devenant vice-président délégué en décembre 2021. Il est décrit comme est un type brillant, proche du foot professionnel.

Diplômé en droit public et droit des affaires, ce technocrate possède aussi une expérience internationale en tant que juge unique à la chambre de résolutions des litiges de la FIFA depuis 2003. Depuis 2013, il est en outre à la tête du Conseil Social du Mouvement Sportif (Cosmos), une organisation patronale regroupant plusieurs milliers de structures (clubs, ligues, organisateurs d'événements...), rapporte Eurosport.

Africaguinee.com

Créé le Jeudi 12 janvier 2023 à 2:21