Guinée : Tenue à Conakry du deuxième Comité de pilotage du projet PCI

Publireportage

CONAKRY-Le Comité de Pilotage du Projet d’Appui à la maitrise du risque infectieux dans les établissements de soins en Guinée-PCI, a tenu sa deuxième session ce mercredi 30 novembre 2022, à Conakry. Cette rencontre avait pour objectif de dresser le bilan des deux premières années de mise œuvre du projet et de présenter les perspectives. Cette session a réuni dans un réceptif hôtelier de la place les différents acteurs intervenant dans ledit projet.

Financé par l’Agence Française de Développement (AFD) et mis en œuvre par Expertise France, en collaboration avec le Ministère de la Santé, le projet PCI Guinée vise à améliorer durablement la santé de la population guinéenne par la prévention et le contrôle des infections lors des soins. Sa durée est de 36 mois, allant du 1er janvier 2021 au 31 Décembre 2023.

Dans son intervention, Nicolas Lécrivain, Directeur adjoint de l’AFD a indiqué que ce projet est le reflet de l’engagement renouvelé de l’AFD pour le renforcement de l’hygiène hospitalière et de sécurité des soignants et des patients dans la prévention et le contrôle des infections. « Ce projet PCI s’inscrit en complémentarité d’autres interventions du Groupe AFD et des différentes interventions d’Expertises France », a-t-il précisé.

 

Pour sa part, Annick Jeantet-Quentin, responsable du Pôle Afrique de L’Est - Golfe de Guinée -Afrique du Nord (AGA) du département Santé à Expertise France a précisé que ce projet veille à appuyer le Ministère de la Santé à mieux sensibiliser les communautés, les hommes et les femmes, aux mesures d’hygiènes, au risque infectieux qui affectent particulièrement les femmes.

« Expertise France a une longue expérience dans le domaine de la santé en Guinée. Son intervention s’inscrit dans une démarche intégrée qui couvre quatre phases d’interventions. A savoir :  préparer, surveiller, détecter et riposter. Au-delà des enjeux qui sont liés à l’urgence, la finalité de ces actions est de contribuer au renforcement durable du système de Santé et des capacités nationales de sécurité sanitaire en Guinée. C'est dans cette approche et à la demande du ministère de la Santé que l’Agence Française de Développement finance ce projet PCI dont le but est de contribuer en grande partie à la prévention de l’apparition de nouvelles épidémies. Il est doté d’un budget de sept (7) millions d’euros et a fait l’objet d’un accord particulier le 3 décembre 2020 entre Expertise France et l’AFD », a-t-elle déclaré.

Depuis 2015, Expertise France est présente en Guinée dans le secteur de la Santé. Les résultats de son action sont salués par les autorités. Dans son discours d’ouverture, le Président du Comité de Pilotage du Projet, Dr Aboulaye Kaba, Directeur National des Établissements Hospitaliers Publics et Privés, s’est réjoui de l’état d’avancement des activités. Il a surtout remercié l’Agence Française de Développement (AFD), Expertise France et toute l’équipe du Projet PCI pour le financement et l’accompagnement.

Selon Dr Kaba, ce projet tient à cœur le ministère de la Santé qui, a-t-il dit, est en train de prendre des dispositions pour créer une émulation entre les gestionnaires de la section hygiène dans les hôpitaux à travers une stratégie hospitalière propre pour deux cents (200) jours.

Le projet d’appui à la maîtrise du risque infectieux dans les établissements de soins en Guinée (PCI Guinée) vise à améliorer l’efficacité des soins par une action transversale portant sur la prévention et le contrôle des infections (PCI), qui permettra en outre de restaurer la confiance des citoyens dans le système de santé.

Dans le cadre de son action, PCI Guinée mobilise les différentes parties prenantes d’une bonne gouvernance en matière de santé (professionnels, usagers, chercheurs et décideurs) en renforçant les supports de redevabilité formels et informels (mise en œuvre des normes et amélioration des connaissances).

Cette rencontre a permis au Comité de pilotage du projet PCI de faire le point sur l'état d'avancement de la période écoulée, de présenter les premiers résultats de l'évaluation mi-parcours du projet, de présenter les perspectives. Elle a aussi été l’occasion d’échanger avec les partenaires techniques et financiers sur les interventions prévues en vue de leur appropriation et de la bonne coordination mais aussi intégrer les recommandations du comité de pilotage du projet.

SAYON Camara

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 01 décembre 2022 à 17:43