Niamey : Ouverture d’un forum sur la réduction des risques en matière d’investissement et de commerce…

Afrique

NIAMEY- En marge de la célébration de la semaine de l’industrialisation de l’Afrique, un forum sur la réduction des risques en matière d’investissement et de commerce pour les micros, petites et moyennes entreprises (MPME) africaines s’est ouvert ce lundi 21 novembre 2022 dans la capitale nigérienne.

Ce forum de Niamey regroupe des acteurs du monde des finances, décideurs politiques et acteurs de la société civile.

Le continent africain regorge de nombreuses potentialités, notamment à travers une population relativement jeune et un marché de plus d’un milliard de personnes.

Les micros, petites et moyennes entreprises africaines représentent plus de 60% des richesses créées. Elles contribuent à hauteur de 40% du PIB du continent avec entre autres un volume important en termes de création d’emplois.

Les MPME sont considérées comme l’épine dorsale de l’économie africaine. 90% des entreprises du continent relèvent de ce secteur.

Pour le Ministre nigérien des finances, le développement des micros, petites et moyennes entreprises est un facteur important dans la réduction de la pauvreté ; Car dira Ahmad Jidoud, les micros, petites et moyennes entreprises sont un vecteur de distribution de revenus.

Le forum de Niamey a pour objectif de proposer des pistes de solutions concrètes liées aux financements des micros, petites et moyennes entreprises.

Pour le Directeur Général du Fonds de solidarité africain, l’Afrique est désormais prête à se prendre en main en faisant face aux nombreux défis liés à son développement.

« En Afrique, seules 20% des MPME ont accès à des crédits », a indiqué le Directeur Général du Fonds de solidarité africain, Ahmadou Abdoulaye Diallo qui précise qu’il s’agira pour les différents acteurs de réduire la perception sur les risques notamment au niveau des banques.

Pour le Secrétaire exécutif par intérim de la Commission Economique pour l’Afrique (CEA), l’apport des MPME est nécessaire pour l’économie africaine. Antonio Pedro a fait un plaidoyer pour un soutien accru à ces entités malgré la faible intégration du continent au sein de la sphère commerciale. Selon lui, le soutien aux MPME permettrait de diversifier l’économie du continent avec multiplication des créations d’emplois.

Avant d’ouvrir officiellement le forum, le Premier Ministre nigérien a déploré le faible accès aux financements par les MPME malgré leur apport pour l’économie africaine. Ouhoumoudou Mahamadou a appelé à la mise en place d’instruments innovants pouvant faciliter l’accès aux crédits pour les jeunes et les femmes.

 

Africaguinee.com

Créé le Mardi 22 novembre 2022 à 16:44

TAGS