Le père de M’mah témoigne : "Les médecins nous ont demandé six coqs pour faire un sacrifice contre la sorcellerie..."

Conakry
Salle d'audience où se tient le procès de l'affaire M'mah Sylla
Salle d'audience où se tient le procès de l'affaire M'mah Sylla

CONAKRY- Mamadou Bhoye Sylla, le père de M’mah Sylla a été appelé à témoigner ce mardi 22 novembre 2022 devant le TPI de Mafanko.  A la barre, il a fait une révélation surprenante sur une des demandes des médecins qui s'occupaient de sa fille avant que celle-ci ne soit évacuée à l'hôpital Ignace Deen. 

Dans ses explications, Mamadou Bhoye Sylla a affirmé que Dr Sebory Cissé leur a demandé d'envoyer six (6) coqs et 100 mille gnf pour faire un sacrifice. Le but ? Exorciser le sort qui aurait été jeté contre M’mah Sylla. 

"Après la 2ème opération faite par Dr Sebory Cissé, les médecins se sont demandé si ce n'était pas la sorcellerie. C’est ainsi qu’ils ont demandé de faire un sacrifice pour elle. Dr Sebory Cissé a demandé à ma mère d'envoyer six (6) coqs et 100 mille gnf pour faire un sacrifice pour M’mah Sylla. Mais comme ma maman n'avait pas les moyen,s elle a donné juste trois (3) coqs et 50 mille gnf. Lorsque je me suis opposé à cette pratique, Dr Sebory Cissé a crié et a menacé d'arrêter les soins de ma fille. Il m'a fallu le supplier et même passer par ses stagiaires pour le convaincre de continuer les soins", a révélé le père de M’mah Sylla à la barre. 

Il a ensuite ajouté qu'il s’était déjà opposé là la première opération de sa fille chez Dr Celestin MILLIMONO. Selon lui, ce dernier n'avait pas d'équipements nécessaires dans sa clinique pour pratiquer une intervention chirurgicale. 

"Lorsqu'on m'a appelé pour venir à la clinique, j'ai trouvé M’mah Sylla en train de pleurer, elle souffrait énormément. Les médecins Patrice et Celestin m'ont dit que ma fille avait un kyste et que si on ne l'opérait pas vite, elle allait mourir. (...) Je leur ai dit non, on ne pouvait pas l'opérer dans cette clinique parce qu'ils n'avaient aucun matériel. Ils m'ont dit qu'ils avaient un autre médecin qui travaille à Donka qui s'appelle Pierre. Celui-ci avait tout le matériel nécessaire pour l'opération de M’mah Sylla. (...)

Quelques jours après sa première opération, ma fille souffrait toujours (…). J'ai demandé à Patrice et à Celestin d'évacuer ma fille mais ils ont toujours refusé. C'est suite à ces complications qu'ils l’ont envoyé chez Dr Sebory Cissé où elle été opérée à deux reprises avant d'être évacué à l'hôpital Ignace Deen. (...)", a expliqué le père de M’mah Sylla tout en affirmant que Dr Patrice LAMAH lui avait dit qu'il était l'auteur de la grossesse de sa fille.

"Dr Patrice m'a dit que c'est lui-même qui a enceinté ma fille. Je lui ai dit qu'il était un criminel et qu'il devait la soigner", a révélé Mamadou Bhoye Sylla.

Autres révélations faites par ce père de famille, c’est le fait que selon lui, il n'a reçu aucun franc de l’argent qui avait été collecté par les bonnes volontés au nom de sa fille pour ses soins. "A l'hôpital Ignace Deen, les médecins nous ont demandé de leur remettre les 10 millions de gnf que la Miss Guinée nous a donné", a accusé le père de M’mah Sylla. 

Avant de renvoyer l'audience au mercredi 30 novembre 2022, le tribunal de première instance de Mafanko a demandé la comparution de certains médecins de l'hôpital Ignace Deen qui s'occupaient de M’mah Sylla à savoir : Dr Dialikatou, Dr Housein et de Dr Taran et d'autres personnes qui étaient avec la victime à la clinique de Dr Sebory Cissé à savoir : Fatoumata Koulibaly garde malade, Hadja Diamilatou Sow grand-mère de la défunte M’mah Sylla et la mère de M’mah Sylla. 

Affaire à suivre ! 

Oumar Bady Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel : (00224) 666 134 023 

Créé le Mardi 22 novembre 2022 à 20:19