Charles Wright prévient : "Sur ma table, il y a beaucoup de dossiers liés aux Mines…les sanctions vont tomber"

Guinée
Charles Alphonse Wright, Ministre de la Justice et des droits de l'Homme
Charles Alphonse Wright, Ministre de la Justice et des droits de l'Homme

CONAKRY-De retour d'une visite médicale de deux semaines en Allemagne, Charles Wright a annoncé la poursuite de sa vaste opération de lutte contre les prévaricateurs de l'économie.

Arrivé dans la soirée de ce dimanche 20 novembre, le garde des Sceaux, ministre de la justice et des droits de l'homme, annonce qu'il a plusieurs dossiers sur table dont les Mines et le secteur de la pêche.  Des sanctions vont tomber dès cette semaine, car selon lui, des cas de corruption lui ont été notifiés. 

Explications 

" J'ai quitté il y a deux semaines pour aller faire une visite médicale en Allemagne contrairement à ce que les gens disaient que je serai parti en Espagne. Laissez-moi vous dire que tout ce qui est médical est privé. Mais lorsqu'il y a des désinformations qui sont de nature à porter une certaine psychose auprès des proches, des collaborateurs, il est vraiment important pour moi de faire la précision. 

Ça fait presque neuf ans que je travaille sans relâche. De Macenta en passant par Kankan, je n'ai jamais bénéficié d'une vacance judiciaire. Procureur général, ministre de la justice avec tout ce que nous sommes en train de faire, j'avais sollicité du président de la Transition à ce qu'il puisse m'accorder un délai d'une semaine pour me permettre de me rendre en Allemagne, à l'effet de faire mes visites médicales. 

Vous n'êtes pas sans savoir que le jeudi qui avait suivi avant mon départ, je n'ai pas assisté au conseil des ministres, parce que j'étais grippé. J'avais demandé alors à ma Secrétaire Générale, selon la procédure d'écrire au premier ministre chef du gouvernement, pour pouvoir obtenir un ordre de mission sans frais. Et puisqu'elle était dans la même logique, dans d'autres courriers, qu'elle devrait adresser à l'ambassade d'Espagne, au nom du département de la justice, cette erreur s'est glissée, elle a mis là-bas l'Espagne. 

Lorsque j'ai reçu l'ordre de mission, j'ai vu que c'est écrit l'Espagne, j'ai appelé le ministre Secrétaire Général du Gouvernement pour lui dire que je ne vais pas en Espagne mais plutôt en Allemagne. Mon ordre de mission a été corrigée mais très malheureusement, on ne sait pas comment les gens ont pu photographier l'ordre de mission au niveau de la Primature pour balancer ça sur la place publique. 

Vous savez que la dernière injonction qui a été faite n'a pas fait que des heureux. Mais il est nécessaire que les gens puissent comprendre qu'il faut arrêter une seule chose :  c'est la désinformation du public. 

Lorsqu'on vous dit que Charles Wright a été évacué, ou qu'il a été empoisonné, qu'il est en Espagne avec beaucoup d'autres éléments, j'étais vraiment très déçu. J'étais à la fois très touché parce que lorsque les proches appellent pour demander quel est ton état de santé ? De manière alarmiste, je me dis quelque part les gens me connaissent très mal. Et d'autres ont eu l'outrecuidance de taxer la visite de l'extérieur comme un moyen d'aller acheter des maisons. C'est ridicule. Ce qui est important, c'est pour vous dire que mon séjour médical s'est bien passé. Aujourd'hui je reviens en plein forme.

Il y a beaucoup de dossiers sur ma table

Je n'ai aucun problème de santé à priori. Le travail va commencer demain matin, je dois me préparer à mon premier exercice de reddition des comptes devant le peuple de Guinée, mais sachez que sur ma table, il y a beaucoup de dossiers. Notamment les dossiers des Mines auxquels je vais m'attaquer très bientôt, le dossier du secteur de la pêche où ça ne va pas aussi avec beaucoup d'autres éléments.  La semaine-là va être beaucoup plus intense. 

Je suis très content de retrouver mon pays, de l'attention particulière que vous portez à ma personne. Vous (journalistes présents) avez le soucis d'avoir la bonne information contrairement à certains  qui ont fait des commentaires sans pour autant s'abstenir ou à équilibrer l'information. 

Cette refondation de l'Etat, si les gens pensent que c'est du hasard, ce n'est pas le cas. Ça va se poursuivre et se poursuivra pour le bien-être de notre peuple, qui a tellement souffert de tout ce que nous connaissons". 

Sur sa reconduction

Le Président de la Transition, c'est de son pouvoir discrétionnaire, de pouvoir reconduire un ministre selon l'appréciation qu'il a du travail qui a été fait. C'est la preuve que ce que nous faisons, il le partage de manière objective et que cette marque de confiance renouvelée encore une fois de plus est une source de motivation pour nous, d'aller vers les réformes qu'on a déjà engagées.

A suivre…

Siddy Koundara Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel: (00224) 664 72 76 28

Créé le Lundi 21 novembre 2022 à 8:48

TAGS