Gestion des épidémies multiples et simultanées : Les résultats du Forum de Conakry…

Guinée

CONAKRY-Après trois jours d’échanges et de partage d’expérience entre professionnels de la santé et spécialistes en matière de gestion des épidémies, les travaux du forum national sur la gestion des ‘’épidémies multiple six (6) autres pays s et simultanées’’ ont été clôturés ce vendredi 18 novembre 2022.

Les participants ont pu faire un état des lieux sans complaisance des forces et faiblesses et surtout des améliorations à apporter pour que la préparation et la réponse aux urgences sanitaires puissent sauver des vies.

Cet important forum national qui a eu le mérite d’épouser une dimension sous-régionale a été organisé par le gouvernement guinéen à travers le ministère de la santé et de l’hygiène publique grâce au soutien technique et financier de l’UNICEF (Fonds des nations-unies pour l’enfance).

Au terme des travaux, les participants ont, dans leur déclaration finale, salué les acquis de la Guinée dans la lutte contre les pandémies. Nonobstant ceux-ci, des préoccupations demeurent, ont-t-ils souligné. C’est entre autres :

  • La pérennisation des acquis de la Guinée pour faire face à la gestion des épidémies multiples et simultanées,
  • Le développement du champ de la prévention afin d'être prêt à faire face à toutes futures épidémies grâce à un dispositif opérationnel fonctionnel, avec des hommes et des femmes formés et entrainés,
  • Le développement de la recherche pendant et après les épidémies afin d'obtenir des données factuelles pour la prise des décisions,
  • Le renforcement des investissements dans les interventions auprès des populations pour protéger les communautés les plus vulnérables,
  • Le renforcement de la promotion des soins d'urgence sûrs et souples capables de s'adapter rapidement pour sauver des vies,
  • Le Renforcement du statut et du mandat de l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) dans sa mission de mise en œuvre des orientations stratégiques du Ministère de la Santé et d’Hygiène Publique en matière de sécurité sanitaire conformément au Règlement Sanitaire International (RSI) 2,
  • La Mise en place d’un fonds d'urgence permanent dédié à la gestion des épidémies.

Pour le représentant de l’UNICEF en Guinée, Dr Pierre Ngom, ce forum ayant enregistré, en plus de la Guinée, la participation de six pays, a connu un très grand succès. Ce succès se traduit notamment par la déclaration de Conakry, accompagnée d’une feuille de route claire qui sera mise en œuvre.

« En Guinée, chaque année et dans les autres pays d’Afrique, nous sommes confrontés à plusieurs épidémies qui, souvent, arrivent de façon simultanée. Alors, il faut qu’il y ait un changement de paradigme si nous voulons sortir nos populations des effets néfastes de ces épidémies multiples. Je crois que c’est ça toute l’essence de ce forum qui a été présidé par le premier ministre. Il y a eu un engagement à un niveau très élevé. Je crois que la Guinée va continuer à rayonner quand il s’agit de la lutte contre les épidémies. Il y a une expertise forte ici qui est déjà exportée dans d’autres pays quand c’est nécessaire », a lancé Dr Pierre Ngom.

Le coordinateur pays par intérim de l’organisation mondiale de la santé (OMS) en Guinée a tout d’abord félicité la Guinée pour l’organisation de ce forum qui aujourd’hui veut s’inscrire dans les recommandations de la 72ème réunion des ministres de la santé qui a eu lieu en août dernier à Lomé, au Togo, demandant aux différents pays une révision de fond, leur plan de préparation et de réponse aux urgences.

« L’organisation de ce forum vient faire l’état des lieux sans complaisance des forces et faiblesses et surtout des améliorations à apporter pour que la préparation et la réponse aux urgences puissent sauver des vies. En tant que OMS, je voudrais porter les salutations de madame la directrice régionale de l’OMS et du directeur général Docteur Tedros Adhanom GHEYESUS pour cette initiative que la Guinée a permis de faire. C’est un pays d’avant-garde dans la lutte contre les épidémies pour nous dans la région africaine. Parce qu’on s’est appuyé sur la Guinée pour pouvoir lutter contre d’autres épidémies dans d’autres pays de l’Afrique. Au nom de tous les partenaires, en tant que chef de file, je tiens à dire la disponibilité de l’OMS à accompagner la mise en œuvre des recommandations issues de ce forum », a promis Dr Kouamé Jean KONAN.

La santé des populations guinéennes constitue une priorité pour le président de la transition, Colonel Mamadi Doumbouya, a indiqué la ministre de la promotion féminine de l’enfance et des personnes vulnérables. Il est donc, dit-elle, de la responsabilité de tous les acteurs de préserver le droit à la santé et à la vie dans les pays respectifs (…), fédérer les efforts de l’Etat, des partenaires techniques et financiers ainsi que du secteur privé.

La victoire n’est possible que si elle émane de la volonté individuelle et collective de toutes les parties prenantes, a indiqué la ministre de la promotion féminine, de l’enfance et des personnes vulnérables.

« Je voudrais ici m’engager à ne ménager aucun effort pour traduire en action et mesure concrète les recommandations formulées lors de ce forum visant à sauvegarder des vies, auprès de mon homologue le ministre Dr Mamadou Péthé Diallo dès son retour. Je voudrais vous réaffirmer l’engagement et la détermination du président de la transition, mais également celui du premier ministre Dr Bernard Goumou », a déclaré Aicha Nanette Conté.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664 72 76 28

Créé le Samedi 19 novembre 2022 à 17:40

TAGS