Forum national sur la gestion des épidémies multiples et simultanées en Guinée

Communiqué de presse

Communiqué de presse conjoint

Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique en Guinée /UNICEF/OMS/BM

Conakry, le 17 novembre 2022 – Le Gouvernement guinéen avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers, organise depuis le 16 novembre, le forum national sur la gestion des épidémies multiples et simultanées en Guinée afin de renforcer le dispositif actuel de préparation, de réponse et de suivi-évaluation des interventions de même que la synergie d’actions dans un cadre de collaboration et d’intégration d’efforts multisectoriels et multidisciplinaires de réponse aux urgences de santé publique. Les travaux ont été ouverts par le Premier Ministre Chef du Gouvernement, en présence des membres du gouvernement, des représentants de missions diplomatiques, des partenaires techniques et financiers, ainsi que des représentants des communautés.

Cette initiative prend place dans un contexte où plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest et du Centre font face à une résurgence des maladies émergentes et réémergentes comme la Maladie à Virus Ébola, la fièvre Lassa, la fièvre de Marburg, la fièvre Jaune, la Rougeole et la Poliomyélite. Ces pays sont également durement éprouvés par la riposte à la pandémie de la COVID-19.

Au cours de ce forum, il sera question de :

  • Faire la revue des politiques, directives, procédures, bonnes pratiques, innovations, stratégies opérationnelles et une analyse SWOT pour une meilleure préparation et riposte multisectorielle face aux épidémies multiples et simultanées ; 
  • Optimiser les politiques et stratégies permettant de renforcer la gestion multisectorielle des épidémies multiples et simultanées ainsi que les mécanismes de coordination et de redevabilité des acteurs impliques à différents niveaux ;  
  • Plaider auprès des gouvernements et des donateurs afin de mobiliser les partenaires et les ressources nécessaires permettant de favoriser les actions pérennes de préparation et de réponse aux épidémies ;  
  • Proposer une feuille de route et une déclaration qui prend en compte l’adoption des nouvelles politiques, stratégies, actions, et pratiques permettant d’améliorer la préparation et la réponse aux épidémies multiples et simultanées dans les pays.

A l’occasion de l’ouverture de ce forum, nous vous proposons quelques messages clés du Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique et de ses partenaires :

« La Guinée a appris de la grande épidémie de la maladie à virus Ebola de 2014-2016 en capitalisant cette expérience difficile, ce qui permet à son système de santé d’avoir une certaine résilience face aux épidémies rencontrées ces six dernières années dans le pays. Cependant des efforts restent à faire dans l’engagement des communautés dans la prévention et la participation active dans toutes les étapes de la riposte, la prise en compte effective des acteurs multi sectoriels et privés dans les actions de lutte contre les épidémies, et enfin la mobilisation des ressources, notamment financières pour répondre efficacement aux épidémies multiples et simultanées en Guinée », Dr Mohamed Lamine YANSANÉ, Secrétaire Général du Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique.

« Nous savons qu’une couverture vaccinale trop faible favorise l’éclosion de foyers épidémiques. Dans un contexte de ressources limitées, la coordination des efforts de prévention et de lutte contre ces épidémies renforce leur efficacité et sauve des vies. Il est urgent de changer de paradigme, tant sur le plan de la prévention que de la réponse. Cela inclut entre autres, l’intégration de tous les vaccins au sein du programme national de vaccination afin de mutualiser les ressources, un renforcement de la coordination entre les différents acteurs gouvernementaux et une plus grande implication des communautés, avec le soutien des partenaires », a dit Marie-Pierre Poirier, Directrice Régionale de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

« Au décours de ces différentes épidémies, la Guinée a engrangé une somme d’expériences dans la gestion des urgences sanitaires. Toutefois, la fragilité du système de santé du pays, ainsi que les difficultés inhérentes à la coordination des interventions en situation d’urgence commandent au pays de renforcer son mécanisme de préparation et de gestion des épidémies, tel que recommandé par le Règlement Sanitaire International (RSI). En effet, il est clair que des systèmes nationaux de santé durables et accessibles à tous constituent un fondement essentiel de la préparation et de l’action face aux urgences sanitaires, et qu’une collaboration internationale efficace repose sur la confiance et la transparence. Les changements nécessaires s’imposent à nous pour permettre l’application efficace du RSI afin de renforcer les principales capacités requises pour la préparation, la surveillance et l’action ", a déclaré le Dr KONAN Kouamé Jean, Chargé de Bureau de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en Guinée.

« La pandémie de COVID-19 a montré à quel point nous ne sommes toujours pas assez préparés au niveau global à faire face à une urgence de santé publique d'une ampleur stupéfiante. C’est dans ce contexte complexe et inédit que la Banque Mondiale accompagne la Guinée comme elle l’a fait lors des épidémies passées, notamment la maladie à virus Ebola et la COVID-19. Les résultats de ces investissements et appuis-conseils nous encouragent à soutenir davantage, de façon plus ciblée, les interventions à fort impact pour les populations, selon le contexte guinéen et régional tout en tenant compte de l’approche ‘’Une seule santé’’. Cet important évènement tombe à point nommé vu l’engagement fort du Gouvernement à travers le Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique de marcher résolument vers l’atteinte de la couverture sanitaire universelle et ce, à travers des financements innovants et stratégiques », a souligné M. Nestor Coffi, Représentant Résident de la Banque Mondiale en Guinée.

NOTE AUX REDACTEURS 

La Guinée a connu sa première épidémie de la maladie à virus Ebola entre 2014 et 2016 avec un bilan, lourd et sans précédent par son expansion géographique rapide et étendue (Guinée, Sierra Leone, Liberia avec importation aéroportuaire de cas au Nigeria et aux États-Unis).

Pour les trois pays d’Afrique de l’Ouest, les plus touchés (Guinée, Sierra Leone, Liberia), le bilan de l'OMS recense au moins 28 000 cas pour plus de 11 000 décès et plus de 10 000 survivants avec séquelles.  La Guinée à elle seule a enregistré 3357 cas confirmés, 456 probables et 2547 décès.

La Guinée a notifié son premier cas de la COVID-19, le 12 Mars 2020 avec 38 162 cas confirmés, 465 décès hospitaliers à la date du 16 novembre 2022. 

Dans la région de Nzérékoré en 2021, le Gouvernement de la Guinée a déclaré une nouvelle épidémie de la maladie à virus Ébola, une épidémie de la maladie à virus de Marburg, ainsi que des épidémies de Fièvre de Lassa.

Au-delà des épidémies liées à ces fièvres hémorragiques, la Guinée enregistre une récurrence des épidémies de fièvre Jaune, de Poliomyélite dérivée de souche vaccinale et une persistance de la Rougeole depuis plusieurs années. En 2015, le pays a connu une flambée épidémique de poliovirus de souche vaccinale de type 2 avec 7 cas confirmés dans la région de Kankan. Des ripostes vaccinales avec du VPO b ont été mises en œuvre. En 2020, 43 cas de PVDV2c ont été confirmés. Deux passages de riposte vaccinale avec le VPOm2 ont été mis en œuvre en deux blocs. Pour l'année 2021, 9 cas de PVDV2c ont été confirmés, dont 6 cas de PFA.

A propos de l’UNICEF

L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient. Suivez l’UNICEF en Guinée sur Twitter - Facebook - Instagram

A propos de l'OMS

Créée le 7 avril 1948, l’OMS compte 194 Etats membres. Le But de l’OMS est d’amener tous les peuples du monde au niveau de santé le plus élevé possible. Et selon la constitution de l’OMS, « la santé est un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité ». Pour atteindre cet objectif, l’OMS travaille avec toutes les parties prenantes y compris les communautés afin de mettre la santé au cœur de l’agenda de développement dans l’optique de la couverture sanitaire universelle et de l’atteinte des ODD. Suivez l’OMS en Guinée sur  Twitter - Facebook-Instagram-Tik-Tok

A propos de la Banque Mondiale

Avec 189 États membres, des collaborateurs issus de plus de 170 pays et plus de 130 bureaux à travers le monde, le Groupe de la Banque mondiale est composé de cinq institutions œuvrant de concert à la recherche de solutions durables pour réduire la pauvreté et favoriser le partage de la prospérité dans les pays en développement.

www.banquemondiale.org/guinee

Créé le Vendredi 18 novembre 2022 à 10:21

TAGS