Enseignement supérieur : les annonces fortes de la ministre Diaka Sidibé…

Guinée
Dre Diaka Sidibé, Ministre de l'Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation
Dre Diaka Sidibé, Ministre de l'Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation

CONAKRY-Entourée par des cadres de son Cabinet, la ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’innovation, a présenté ce samedi 12 novembre 2022, le bilan de son Département après un an de gestion.

C’était en marge d’un déjeuner de presse organisé à cet effet par le ministère dirigé par Dre Diaka Sidibé, qui avait à ses côtés, le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire, Colonel Ibrahima Sory Bangoura.

Avec un budget de 4% sur les 12% alloués au secteur éducatif guinéen, soit 1 048 milliards de francs guinéens, le ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation a enregistré des réalisations. Parmi celles-ci, elle énuméré entre autres :

La tenue des journées de Concertation de l'Enseignement Supérieur, la Revalorisation des bourses d'entretien des étudiants, le Démarrage du projet de réforme des programmes ; la Création du Statut Étudiant-Entrepreneur, le Financement de la formation des formateurs (459 enseignants chercheurs),  l’Encadrement de la politique des stages et de l'alternance ; l’Implémentation des ENT dans les IES publiques, la Réhabilitation et extension de l'Université de Labé, l’Acquisition des équipements de laboratoires/ateliers des IES/IRS/UGLCS ; la Réhabilitation de l’amphithéâtre et d'un bâtiment pédagogique, la Réhabilitation et l’extension de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry (amphithéâtres de 400 places, 4 laboratoires...).

A ces activités, il faut ajouter l’Organisation de la 6ème édition des jeux universitaires de Guinée; l’Élaboration du Manuel de Procédures administratives et financières des institutions, l’Actualisation des textes règlementaires régissant l'Enseignement Supérieur, la Formation des antennes genres des IES et IRS publiques, la Mise en circulation de 25 bus pour les Étudiants, la Baisse de la pléthore des étudiants suppression des formations payantes, la Relance et la Création du prix de l'excellence, de la recherche et de l'Innovation.

« Ce résumé d’activités est le résultat d’un travail de jours et de nuits de tous les cadres du département sans exclusive. Je voudrais ici, saluer le dévouement de mon équipe et féliciter la dynamique au sein du département qui permet d’atteindre les objectifs que nous ont assigné les plus hautes autorités de la République » a déclaré Dre Diaka Sidibé.

En dépit de ce bilan qu'elle a qualifié d'élogieux, la ministre et son équipe ont toutefois eu des contraintes dans le cadre de réalisation de certaines activités. C’est notamment la : Faible maîtrise des procédures administratives, financières et pédagogiques ; le Retard dans la mise en place des Conseil d’Administration dans les Institutions d’Enseignement Supérieur; l’Inadéquation de la Loi de Finance Initiale 2022 avec la feuille de route du département ; le Faible niveau de rémunération dans le secteur, rendant la profession enseignante peu attrayante, selon la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Dans les perspectives, Docteure Diaka Sidibé et son équipe veulent rendre l’enseignement supérieur attrayant et attractif. En quoi faisant ? Premièrement, en rendant la profession enseignante beaucoup plus attrayante en valorisant les enseignants chercheurs.

« Nous avons déjà fait une étape en parlant de la formation des formateurs, mais nous voulons aller un peu plus loin pour que les enseignants puissent être revalorisés. Aussi, dans le cadre de la revalorisation de la bourse, que le chef de l’Etat a bien voulu accorder aux étudiants guinéens nous voulons lancer très prochainement, à partir de lundi 14 novembre la biométrie des étudiants pour que nous puissions savoir de Conakry à Nzérékoré, combien d’étudiants sont dans les institutions d’enseignement supérieurs afin que nous puissions dématérialiser le système de paiement des bourses des étudiants.

Il y a eu des activités que nous n’avons pas pu réaliser mais que nous avons relancés pour notre plan d’action 2023. Ces activités représentent les perspectives pour nous au sein du département à savoir, la mise en place des conseils d’administration que nous n’avons pas pu faire parce qu’il fallait d’abord réviser tous les textes de création de l’enseignement supérieur. Ce travail a été fait, maintenant nous allons mettre en place les organes de gouvernance et exécutifs dans les institutions d’enseignement supérieurs », a déclaré la ministre Dre Diaka Sidibé.

Pour réaliser ces perspectives, le ministère compte sur l’adoption de la loi des finances rectificative 2023 qui prévoit 1 102 milliards de francs guinéens pour le département..

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664 72 76 28

Créé le Dimanche 13 novembre 2022 à 10:57