Magouilles au BEPC à Kankan : Plusieurs cadres de l'Education suspendus...

Guinée
Guillaume Hawing, ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation
Guillaume Hawing, ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation

CONAKRY-Épinglés dans une affaire de falsification et complicité de falsification des résultats du BEPC (brevet d’étude du premier cycle) session 2020-2021, plusieurs cadres du ministère du ministère de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation ont été suspendus. Les intéressés sont soumis à une mesure disciplinaire, selon la note de Guillaume Hawing (voir en bas de l’article), consultée par Africaguinee.com.

 

Que s'est- il réellement passé ?

Selon le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation, des candidats qui n'ont pas été déclarés admis, selon les résultats du Service National chargé des Examens et Contrôles Scolaires et dont l'admission n'a aussi été déclarée par l'opérateur de téléphonie Areeba, se sont curieusement retrouvés sur une liste des admis provenant de la base des données de l'Inspection Régionale de l'Education de Kankan.

Cette seconde liste frauduleusement établie ne saurait attester la réussite d'un candidat face aux résultats officiels proclamés par le département, explique les autorités de l’Education qui précisent qu’ils sont plus de 1600 candidats qui ont été inscrits dans plus de 140 établissements scolaires de la région de Kankan à se retrouver dans cette situation.

Aujourd'hui confrontés à l'impossibilité de recevoir leurs diplômes du BEPC parce que n'ayant pas été admis en 2021, ces jeunes réagissent sur la place publique et amènent l'autorité actuelle du MEPU-A à fouiller dans les archives de 2020-2021.

Le constat révèle que pour la session 2020 - 2021, ce sont 7426 candidats qui ont été officiellement déclarés admis au BEPC dans la région de Kankan. Contrairement aux 9115 se trouvant sur la liste issue de la base des données de L'IRE (inspection régionale de l’Education) de Kankan.

« Ces candidats malheureux ont été victimes d'une falsification de vrais résultats par certains responsables de l'éducation à la base », indique le ministère dirigé Guillaume HAWING qui a décidé de suspendre de leurs fonctions tous les responsables mêlés à cette situation.

Dossier à suivre...

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 12 novembre 2022 à 7:47

TAGS