Liège : Ce que les enquêtes ont révélé sur la mort du couple "Bah"

Diaspora guinéenne
Binta Diallo et Sanoussy Bah
Binta Diallo et Sanoussy Bah

LIEGE-Dans la ville de Liège, en Belgique, un couple de guinéens a été retrouvé mort dans sa chambre, dans la soirée d’hier lundi 07 novembre 2022. Les deux victimes ont été retrouvées inertes, à Rue Général Bertrand, à Liège Sainte Marguerite par des voisins.

Le mari Amadou Samba Bah est originaire de Noussy dans Labé tandis que Binta Diallo, son épouse est originaire de Pita, née au Sénégal. Ils avaient allumé de l’encens dans la chambre avant de s’endormir. Les premiers éléments de l’enquête de police communiqués aux proches du couple défunt indiquent qu’ils sont morts asphyxiés.

« Hier après la prière de Maghreb, j’ai été contacté par un jeune guinéen qui m’a informé qu’on vient de découvrir deux corps d’un couple guinéen non de loin de chez moi. Directement, je me suis dépêché pour aller voir ce qui s’est passé. Arrivé sur les lieux, Rue Général Bertrand, à Liège Sainte Marguerite, il y avait énormément des policiers, la communauté guinéenne commençait à se mobiliser petit-à-petit et donc on a négocié avec la police pour avoir accès à la maison.

Quand on a vu les corps, certains ont déclaré les connaitre. On s’est renseigné, on a pu joindre le jeune frère du défunt et des parents de la défunte. Il y a eu une forte mobilisation, près de 300 personnes étaient là. Moi, étant un agent de la croix rouge, les policiers nous ont permis de voir les corps (…) qu’on a fait sortir pour les amener à hôpital », a expliqué Boubacar Baldé, chargé de communication au Conseil Guinéen de Belgique.

« C’est un couple sans enfant. La fille elle est née au Sénégal, au nom de Binta Diallo, originaire de la Guinée dans la préfecture de Pita, Timbi Madina (Bamikouré). Le mari du nom d’Amadou Samba Bah, est originaire de Noussy dans la préfecture de Labé. Le couple vivait séparé et n’avait pas d’enfant. La femme vit à Liège depuis 10 ans, mais le monsieur réside à Bruxelles. Il venait en fait chez sa femme de temps en temps. Ils n’habitaient pas ensemble légalement, mais dans notre religion musulmane c’était des couples reconnus », a précisé M. Baldé.

Les enquêtes continuent a confié ce responsable guinéen à Belgique. L’ambassade de Guinée qui a été informée de la triste nouvelle a dépêché une forte délégation à Liège, où la communauté guinéenne était fortement mobilisée suite à cette disparition.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664 72 76 28

Créé le Mardi 08 novembre 2022 à 20:38