Labé : Le Fonds National d'Insertion des Jeunes à la rencontre des jeunes porteurs de projets

Moyenne Guinée

LABÉ-Une délégation du Fonds National pour l’Insertion des Jeunes séjourne en moyenne Guinée (FONIJ). Conduite par son Directeur Général, Abdourahmane Baldé, cette délégation vient pour rencontrer des jeunes porteurs de projets susceptibles d’être financés.

L’objectif est d’identifier des jeunes qui traversent des difficultés réelles mais détenteurs de projets innovants.  Après leur identification, ces jeunes seront ensuite accompagnés à travers le fonds revolving mis à la disposition du Fonij.

A Labé, une rencontre de sensibilisation et d’échange a eu lieu ce lundi 07 novembre 2022 au Cecoj entre la couche juvénile et les responsables du Fonij. Le but est de permettre aux jeunes de Labé de bien appréhender cette opportunité. Les critères et les conditions à remplir pour accéder au fonds de roulement ont été largement étayés par les émissaires du Fonij devant des jeunes massivement mobilisés, en présence des autorités de la ville.

« C’est une détection pratique qui s’inscrit dans le cadre du programme du Fonij dénommé Underground. Il consiste à aller à la rencontre des jeunes dans leurs localités respectives. Il revient au FONIJ de détecter les jeunes talent, identifier leurs difficultés pour les aider à les surmonter, ensuite les accompagner. S’il y a une jeune dame qui un atelier de couture et qui a besoin de machines, pourquoi ne pas l’accompagner pour l’aider à avoir une grande entreprise. S’il y a un jeune qui veut créer un centre de lavage auto, nous l’accompagnons également. Nous pointons les jeunes ambitieux qui traversent des difficultés réelles.

Les moyens mis à la disposition du Fonds national pour l’insertion des jeunes grâce à la clairvoyance de colonel Mamady Doumbouya et de son gouvernement doivent être décentralisés, pour être envoyés jusqu’au dernier kilomètre du pays, parce que tout ne se résume pas à Conakry. A l’intérieur du pays, il y a des jeunes assez brillants que nous sommes déterminés à accompagner d’ici la fin du mois de décembre. C’est un fonds revolving sans taux d’intérêts, celui qui bénéficie de l’appui, il signera une convention avec nous, il donnera un garant, il va rembourser sans aucun franc de plus.

Entre temps, il peut faire des recommandations, développer d’autres projets dans le sens de pérenniser et de renfoncer son entreprise. Le FONIJ ne manquera pas d’accompagner les idées pertinentes supplémentaires qui viendront plus tard. Les jeunes qui ont bénéficié cette année de cet appui peuvent rembourser afin que d’autres jeunes bénéficient également », a expliqué Abdourahmane Baldé, Directeur Général du Fonds National pour l’Insertion des Jeunes (FONIJ).

Ousmane Algassimou Diallo est jeune Aviculteur de 35 ans résident au quartier Madina. A la rencontre des jeunes à l’initiative du FONIJ, il présente un projet nécessitant un financement pour rendre plus viable sa ferme.

 « Nous connaissons déjà le FONIJ qui nous a formé, nous savons leurs critères de choix, nous espérons avoir un accompagnement. J’ai présenté un projet avicole, c’est mon secteur d’activité depuis 18 ans au moins. Actuellement j’ai plus de 4000 poules pondeuses mais à côté il y a une crise d’eau qui sévit à la ferme et dans les parages, donc j’ai besoin d’un puits amélioré ou un forage, mon projet est dans ce cadre. Donc j’ai besoin de 50 millions de francs guinéens, déjà j’ai 25 millions avec moi, c’est l’autre partie que je cherche c’est-à-dire les 25 millions qui sont le manque à gagner. Au bout d’une année je pourrais rembourser », explique Ousmane Algassimou Diallo, aviculteur.

Couturière de profession, Ramatoulaye Diakité compte agrandir son atelier avec des nouvelles machines à coudre à travers l’appui que lui apportera le FONIJ à travers ce fonds revolving.

 « La transparence est là, par exemple moi, jusqu’à ce matin je ne savais pas que le FONIJ est à Labé. C’est le jeune conducteur de moto taxi qui me transporte souvent qui m’a informé de cette rencontre. Il m’a encouragé à présenter un projet. Ce que j’ai pu faire, je suis là depuis 13 heures pour ça.  C’est l’obtention des machines qui me préoccupe beaucoup, mon besoin tourne autour de 6 à 7 machines à coudre. J’espère être financé vraiment, c’est ma première fois de venir participer à une présentation de projet qui vise à financer les activités des jeunes », a témoigné Ramatoulaye Diakité, couturière.

Pour accéder au fonds, des conditions et des critères sont mis en place, explique Abdourahmane Baldé, Directeur Général du FONIJ.  « Le premier critère, c’est l’acte de naissance, être âgé de 15 à 35 ans, ensuite avoir la nationalité guinéenne. Le fonds prêté est remboursé dans une année. Le montant donné dépend de l’activité que vous menez avec sa pertinence. Tous les domaines sont concernés…(projets agricoles, d’élevage, services de prestation), nous accompagnons les jeunes qui développent l’entrepreneuriat. Ce que la jeunesse de Labé nous a montré nous rassure. Tous les secteurs d’activités ont répondu présents avec des jeunes intelligents et courageux que nous comptons accompagner », a assuré Abdourahmane Baldé.

Le préfet de Labé, colonel Etienne Tounkara est marqué par cette visite d’identification de projets pour jeunes dans sa préfecture. Il salue cette initiative et invite les jeunes à saisir cette opportunité.

 « Quand on parle de projets porteurs pour la jeunesse, tout ce qui va avec, en tant qu’administrateur, cela nous réjouit. Tout repose sur la jeunesse parce qu’on parle de bras valides. Nous savons que la jeunesse a beaucoup d’ambitions mais sans moyens, aujourd’hui si les autorités au haut niveau décident de mettre en place des initiatives pour accompagner les jeunes, c’est de gaieté de cœur que nous les accueillons à Labé. C’est un acte salutaire », se réjouit le préfet de Labé.

Les jeunes porteurs de projets au nombre d’une centaine venus à la rencontre sont repartis heureux avec l’espoir d’être appuyés par les fonds du Fonij. La rencontre a été fructueuse. Ce sont 46 projets qui seront financés par le Fonds National d’Insertion des jeunes en faveur des jeunes de Labé dans les 3 prochains mois.

Après la moyenne Guinée, le Fonij est attendu en Haute et en Basse-Guinée pour le même projet. L’occasion a été mise à profit pour rendre un hommage à la mémoire du proviseur Samba Diallo, décédé récemment à Labé.

Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 664 93 45 45

Créé le Mardi 08 novembre 2022 à 10:04

TAGS