Bah Oury fustige les tueries à répétition dans les manifestations : "De grâce tirons les leçons de notre passé…"

Conakry
Bah Oury, leader de l'UDRG
Bah Oury, leader de l'UDRG

CONAKRY-En Guinée, la manifestation organisée par le FNDC dans le grand Conakry le 20 octobre 2022 a fait au moins cinq morts. Des morts de trop, fustige Bah Oury qui appelle les organisateurs de ces manifestations et les dirigeants actuels (CNRD, Gouvernement, ndlr) à faire preuve de retenue et de responsabilité.  

"Je déplore cette série des manifestations qui génèrent des morts. Les organisateurs de ces manifestations doivent faire preuve de responsabilité en privilégiant la défense des intérêts fondamentaux de la Guinée", a déploré l'ancien Ministre de la réconciliation nationale.

Lire aussi-Adolescent tué à Cosa : "Il a mémorisé une grande partie du saint Coran…" témoigne sa mère

Depuis fin juillet dernier, treize civils ont été tués dans des manifestations organisées par le FNDC, mouvement dissous début août par les autorités de la transition. Bah Oury interpelle le CNRD et le Gouvernement.

"Il faut faire attention, nous sommes dans un contexte fragile, la situation est trouble, on ne peut pas dire que tout est maîtrisé dans le comportement des uns et des autres. C'est la raison pour laquelle la puissance publique -c'est-à-dire le CNRD et le gouvernement- doit faire preuve de retenue et de responsabilité dans le contexte actuel. Dans notre tradition, nous savons comment on fabrique des violences d'Etat en mesure de créer des situations imprévisibles et violentes.

Lire aussi-Récit glaçant de la mère de Moussa : "J’ai trouvé mon fils allongé... couvert de sang"

Vous pouvez avoir une intention louable, mais vous ne pouvez pas savoir ce que les autres sont en train de trafiquer derrière vous pour vous utiliser afin d'atteindre des objectifs en utilisant des violences maximales pour cela. D'où les événements du 28 septembre 2009. Donc, de grâce, tirons les leçons de notre passé et ne répétons pas toujours les mêmes choses avec toujours un lot de morts de plus en plus nombreux", a conclu Bah Oury.

A suivre...

Oumar Bady Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel : (00224) 666 134 023

Créé le Dimanche 23 octobre 2022 à 12:01