Ouverture du procès 28 septembre : Ce qui prévaut dans la salle d’audience avant l’arrivée des accusés…

Guinée

CONAKRY-Nous sommes en direct de la Cour d’Appel de Conakry où s’ouvre d’un moment à l’autre le procès des auteurs présumés du massacre du 28 septembre 2009.

Dans la vaste salle d’audience flambant-neuve inaugurée ce mercredi 28 septembre 2022, toutes les parties sont présentes exceptées (d’abord) les douze accusés, tous incarcérés à la maison centrale de Conakry.

La salle est plein à craquer (voir images en bas de l'article). Avocats des deux parties ( victimes et accusés) ont pris place. Certains ont les yeux plongés dans des dossiers. De nombreux officiels sont également présents.

Parmi les figures, le procureur de la Cour Pénale Internationale, Karim Khan, le Garde des Sceaux, Charles Wright, des cadres de la Présidence. 

Le moment a été rendu solennel par les autorités qui indiquent que ce procès marquera une étape décisive dans la lutte contre l’impunité en Guinée.

Les inculpés devraient arriver incessamment en provenance de la maison centrale. Dadis Camara, Toumba Diakité et leurs coaccusés répondront des accusations de : « Meurtres, assassinat, viols, pillages, incendies volontaires, vol à main armée, coups et blessures volontaires, outrage à agents de la force publique, torture, enlèvement et séquestration, non-assistance à personne en danger, violence sexuelle, attentat à la pudeur, détention illégale de matériel de guerre de première catégorie et complicité de ces infractions ».

Créé le Mercredi 28 septembre 2022 à 16:52