Dépenses de l'Etat : Adoption d'un budget de "30 666, 68 Milliards Gnf"…

Guinée
Moussa Cissé, Ministre de l'Économie des Finances et du Plan
Moussa Cissé, Ministre de l'Économie des Finances et du Plan

CONAKRY-Le Conseil National de la Transition (CNT) a examiné et adopté ce samedi, 25 septembre 2022, le volet dépenses de la Loi de Finances Rectificative 2022. Les dépenses du budget de l'État sont évaluées à 30 666, 68 Milliards de francs guinéens contre une prévision initiale de 30 607, 66 Mds, soit une augmentation de 59,07 Mds (0,19%). Cette plénière consacrée à ce projet de loi a connu la présence de plusieurs membres du gouvernement et présidents d'institutions républicaines.

Selon la commission du Plan, des affaires financières et du contrôle budgétaire, ces dépenses sont constituées du budget général pour 24 498,29 Mds (96,19%) et des budgets d'affectation spéciale (BAS) pour 1 168,45 Mds (3,81%).

Au cours des travaux en commissions et en inter-commissions, les conseillers nationaux se sont interrogés entre autres sur le faible taux d'exécution des dépenses à fin juin 2022 particulièrement les dépenses d'investissement (13,76%), le niveau élevé des dépenses de transfert (25%), le retard du paiement des bourses d'entretien des étudiants, l'absence d'allocation de crédits de la ligne de consommation d'eau et la baisse des dépenses d'investissement de certains départements ministériels.

Après les réponses données aux différentes interrogations par les cadres du budget, les conseillers nationaux ont fait une kyrielle de recommandations parmi lesquelles : -la baisse de certaines dépenses de transfert notamment en faveur de EDG, le dégel des comptes des collectivités pour permettre la réalisation de leurs projets, rehausser l'allocation budgétaire des ministères de l'éducation et de la santé conformément aux normes de la sous-région, prévoir dans la LFI 2023 le financement de l'étude pour la construction d'un musée géologique, payer les arriérés des droits d'auteurs des artistes au BGDA pour l'année 2021-2022, rehausser l'allocation budgétaire du Fonds de Développement à la Culture ( FODAC), construire et équiper des centres d'hémodialyse dans les huit (8) régions administratives et accélérer le paiement des arriérés de la dette intérieure.

Pour sa part, Dr Lancinè Condé ministre du budget a rassuré les conseillers nationaux que les recommandations qui lui ont été faites seront des outils essentiels dans la réalisation des nobles objectifs assignés au gouvernement par le président de la transition, Colonel Mamadi Doumbouya.

« Derrière la LFR, nous reviendrons très vite avec la LFI qui permettra d'asseoir des bases plus solides pour la mise en œuvre des objectifs de la transition », a-t-il fait savoir.

Siba Engagé

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 623 06 56 23

Créé le Dimanche 25 septembre 2022 à 2:43

TAGS