Moussa Magassouba boucle sa tournée à Mandiana : Populations et compagnies minières réconfortées…

Mines
Moussa Magassouba, ministre des mines et de la géologie
Moussa Magassouba, ministre des mines et de la géologie

MANDIANA- A Mandiana, le ministre des Mines et de la Géologie a bouclé sa tournée de sensibilisation des populations riveraines des compagnies minières évoluant dans la zone, par les sous-préfectures de Balandougouba et Kondianakoro. Partout, le ministre et sa suite ont été chaleureusement accueillis par les populations autochtones.

C’était ce jeudi 22 septembre, le ministre Moussa Magassouba était à Sidikila dans Balandougouba où après avoir conféré avec les citoyens, il s'est adressé aux travailleurs de la Guinean Birimian Gold (GBG) ainsi qu’aux responsables de cette société semi industrielle aurifère. 

Devant des travailleurs massivement réunis, le patron du Département des Mines a expliqué en langue du terroir, les acquis du CNRD, les axes prioritaires des autorités de la transition et les perspectives pour le développement du pays.

 "J'ai expliqué ce que le président a fait avec son équipe dans les langues du terroir, pour que les gens comprennent que le vol, la gabegie ont pris fin et qu'ils ont désormais un Président qui pense à tous les guinéens de quelque bord qu'ils soient et à tous les niveaux. Je suis très content que Mandiana qui était un foyer de tensions il y a quelques jours, soit devenu un endroit calme où la population dans l'unanimité est derrière le président de la république. La population de Mandiana soutient sa vision de nettoyage de ce secteur. On a expliqué en termes clairs ce que le Gouvernement a déjà fait, le nombre de permis retirés qui n'étaient pas conforme à la loi en vigueur et surtout les recettes supplémentaires comparées à l'année qui a précédé le 5 septembre 2021.  On a une mobilisation de recettes excédentaires de plus de 60 milliards. Tout ça là est venu parce qu'on a enlevé le vol et le détournement", a déclaré Moussa Magassouba. 

La cohabitation pacifique entre sociétés minières et les communautés est un vecteur de paix et du développement durable dans les localités. Sur ce, le ministre s'est adressé à toutes les parties prenantes (sociétés et communautés riveraines) dans un ton franc. Moussa Magassouba n’a pas mâché ses mots.

"D'abord, au niveau des sociétés minières, je leur ai dit que nous n'allons pas badiner sur les lois et surtout les différents articles du code minier qui consacrent les avantages qui vont aux communautés riveraines. Ça, on n'est implacable là-dessus (…) tout ce qui est prévu doit être respecté parce que c'est la loi qui le consacre. 30% des prestations et services doivent revenir aux guinéens. Les autres pourcentages, les cadres des directions sauront le nombre d'années de production commerciale qui doivent revenir aux citoyens », a-t-il martelé.

Ces rencontres d’échange ont permis aux travailleurs aussi d'exposer leurs problèmes et d'être éclairés par le ministre sur le fonctionnement des sociétés, selon Mamadi Kanté, le chargé à la revendication et la résolution des conflits du bureau syndical des travailleurs de GBG.  

Le passage du ministre nous a éclairés par rapport à la production. Il a même suggéré à la direction de mettre un tableau de production mensuelle, c'est une première. Si cela est fait, ça va donner beaucoup plus de visibilité dans ce que nous réalisons. La venue du ministre ici nous a soulagés. Car nous avons profité également pour exprimer nos préoccupations. Notre problème crucial, c'est avec la caisse nationale de sécurité sociale. Nous avons des gens qui sont affiliés à la caisse, mais quand ils tombent malades ils ne bénéficient pas de remboursement. Si le ministre peut s'impliquer pour que ce problème soit résolu ça va nous soulager davantage ", a-t-il indiqué. 

De la scolarisation des enfants 

A Balandougouba tout comme dans la sous-préfecture de Kondianakoro, Moussa Magassouba a présidé la cérémonie de remise des kits scolaires et d'équipement médical offert à la communauté par la société Guinean Birimian Gold (GBG).

La scolarisation des enfants en Haute Guinée est une problématique dans ces zones à cause des activités de l'orpaillage. Lui-même ancien orpailleur, une activité qui ne l'a pas empêché de faire des grandes études, le ministre a rappelé combien de fois la scolarisation des enfants est importante. 

"Vous voyez déjà ici chez nous en Haute Guinée, c'est l'orpaillage. C'est une activité qui paie aisément et qui peut rendre quelqu'un riche, mais malheureusement au niveau de la couche juvénile, c'est une activité qui détruit la plupart l'avenir. Aujourd'hui les jeunes se livrent à l'utilisation de la drogue. J'ai dit aux parents de laisser les enfants aller à l'école, surtout les encadrer pour qu'ils aient une bonne formation et deviennent plus tard ceux-là qui vont assurer la relève dans la gestion de ce pays", a-t-il ajouté. 

Des avantages économiques 

"J'ai également dit aux communautés riveraines de ne pas penser que ces sociétés minières sont pour des étrangers. Le code minier consacre 30% à la Guinée pour chaque société minière. En plus, au niveau de la Direction Générale des Impôts, la Guinée a 30% sur les bénéfices nets que nous imposons et sur chaque gramme d'or qui est produit passe par le ministère des Mines avant d'être envoyé à la banque centrale. Il ne faut pas que les communautés riveraines pensent que ces sociétés appartiennent aux étrangers. Donc, notre message a été de dire aux communautés riveraines que c’est leurs sociétés, de les garder. Si les sociétés minières ferment, les conséquences retomberont sur eux non seulement, mais aussi sur les étrangers", a lancé le ministre. 

A Kondianakoro, les citoyens disent avoir compris le message du ministre et adhèrent 

Dans la sous-préfecture de Kondianakoro où évolue la société New Japon Mining Compagny société mère de GBG, les populations fortement mobilisées pour écouter le message du ministre, ont apprécié la démarche du délégué du président de la Transition dans leur localité. Ils ont toutefois soulevé quelques préoccupations. 

"Nous avions des zones d'ombre sur l'évolution de la société depuis son implantation jusqu'à nos jours. Pour qu'il y ait une bonne compréhension, il faudrait qu'il y ait des canaux d'information entre la société NJMC (New Japon Mining Compagny) ainsi que la participation de communauté dans les prises des décisions", a déclaré Ibrahima Keita, secrétaire général de la jeunesse de Kondianakoro et porte-parole. Si la politique de décentralisation a permis la réalisation de nombreux acquis, d'énormes défis restent à relever, a souligné le maire de la commune rurale de Kondianakoro.

C'est notamment la dégradation très poussée de nos routes sous-préfectorales; l'insuffisance des forages, l'insuffisance d'infrastructures pour les services de l'Etat, l'insuffisance des personnels dans ces mêmes services, (élevage, santé, l'agriculture etc). Malgré ces défis, nous sommes persuadés que vous serez à la hauteur de la tâche. Par ma voix, la population réaffirme son adhésion totale aux idéaux du chef de l'État, président de la Transition Colonel Mamadi Doumbouya", a déclaré le maire Oumar Moussa Keita. 

En réponse, le ministre a rappelé que la New Japon Mining Compagny (NJMC) est la benjamine de toutes les sociétés minières en Guinée. Selon lui, elle a montré le bon exemple.

C'est la seule entreprise qui a commencé après la prise du pouvoir par le colonel Mamadi Doumbouya. C'est la seule société construite sous le CNRD en huit mois. C'est une société aurifère 100% industrielle. Nous sommes rassurés que la société prendra en compte la préoccupation exprimées par populations, car elle en a montré le bon exemple à travers plusieurs réalisations en faveur de la communauté", a témoigné le ministre des Mines et de la géologie. 

Ce jeudi 22 septembre, le ministre a bouclé cette mission de sensibilisation dans la préfecture de Mandiana. La délégation du ministre poursuit sa mission ce vendredi 23 septembre 2022 dans la préfecture de Siguiri. 

Siddy Koundara Diallo 

Envoyé spécial d'Africaguinee.com

Pour Africaguinee.com 

Tel : (00224) 664 72 76 28

Créé le Vendredi 23 septembre 2022 à 19:00