Conakry répond à la Cedeao après les sanctions: "On ne se laissera pas distraire… "

Guinée
Dr Morissanda Kouyaté, ministre des Affaires étrangères, de la coopération internationale, de l’intégration africaine et des guinéens de l’étranger
Dr Morissanda Kouyaté, ministre des Affaires étrangères, de la coopération internationale, de l’intégration africaine et des guinéens de l’étranger

NEW-YORK-Après les lourdes sanctions infligées ce 22 septembre 2022 à la Guinée par la Cedeao, le ministre des affaires étrangères, Dr Morissanda Kouyaté a réagi depuis New-York où il se trouve. Le Chef de la diplomatie guinéenne prévient que son pays (la Guinée) ne laissera pas distraire. Moins agressif que ses prédécesseurs qui étaient intervenus hier, le ministre Kouyaté espère que les parties reviendront à de meilleurs sentiments.

« Je pense que tout ça sera calmé et qu’on puisse parler pour travailler ensemble. Parce que l’objectif n’est pas de trouver un vainqueur, mais de mettre en œuvre le programme du colonel Mamadi Doumbouya. Nous n’allons pas accepter que quelqu’un nous distraie de cela. On ne peut pas nous distraire », a martelé Dr Morissanda Kouyaté.

Lire aussi-Sanctions de la Cedeao : "Elles feront mal à la Guinée…", avertissent des acteurs politiques

Réunis jeudi en sommet extraordinaire à New-York, les dirigeants de la Cedeao ont décidé d'imposer à la Guinée des sanctions diplomatique, économique et financière. Au niveau diplomatique, l’organisation a décidé de rappeler pour consultations par les Etats membres de la CEDEAO de leurs ambassadeurs accrédités auprès de la Guinée.

Au plan économique, la Cedeao suspend toute assistance et transaction financière en faveur de la Guinée par les institutions financières de la CEDEAO, notamment la BIDC.

Plus pondéré dans sa réaction, le chef de la diplomatie guinéenne assure que la Guinée sera patiente et compréhensive pour mener à bien les réformes en cours.

« Nous serons patients et compréhensifs pour que programme du Président soit mené à bien. Parce qu’au bout du compte c’est à lui que le peuple demandera des comptes. Il fait déjà bien son travail. Donc, on ne peut pas se laisser distraire.

On avait annoncé des sanctions lourdes, il n’y en pas eu parce que beaucoup de chefs d’Etat nous ont soutenu. Je pense qu’il faut qu’on parle afin qu’on trouve un terrain d’entente qui favorise la Guinée », a lancé M. Kouyaté.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Vendredi 23 septembre 2022 à 23:42