Moussa Magassouba: "Rien que pour l’or et la bauxite les recettes ont augmenté de 666 milliards Gnf…en un an"

Mines
Moussa Magassouba, ministre des mines et de la géologie
Moussa Magassouba, ministre des mines et de la géologie

MANDIANA-Après les localités de Loïla et Kodiaran, le ministre des Mines et de la géologie et sa délégation ont continué leur périple dans le cadre de la sensibilisation des communautés riveraines des sociétés minières dans la préfecture de Mandiana. L’objectif est de favoriser une bonne cohabitation entre les deux parties et une parfaite compréhension des acquis de la gouvernance du CNRD. 

C'est aux environs 15h passé que la délégation est arrivée ce mercredi 21 septembre 2022, dans la sous-préfecture de Balandougouba, localité située à 125 kilomètres de la préfecture de Mandiana. Dans cette localité, la société Guinean Birimian Gold (GBG) exploite une mine d'or dans le district de Sidikila. 

La séance de sensibilisation a commencé avec les sages de Balandougouba puis avec les jeunes de cette sous-préfecture réunis massivement à l'occasion d'une cérémonie inaugurale d’une mosquée construite par la Société en activité dans la zone.

Dans son discours, le ministre des Mines des Mines et de la géologie n'a pas manqué d'expliquer aux communautés les changements réalisés dans le secteur minier guinéen pour le rendre beaucoup attractif et rentable à l'Etat et aux populations en particulier. 

"Au nom de son excellence monsieur le président de la République, nous avons parlé de l'importance pour les populations de maintenir la paix et la quiétude sociale avec les entreprises. Nous avons démontré les acquis du CNRD (Comité National du Rassemblement pour le Développement) pendant les 12 premiers mois dans le secteur minier, comparés à ceux avant le 5 septembre 2021. En or et bauxite seulement, nous avons augmenté les recettes à 666 milliards de francs guinéens. Nous sommes partis bien naturellement vers des projets de développement pour les communautés", a expliqué le ministre. 

Aujourd'hui le secteur minier guinéen est assaini, rassure le ministre. Du retrait de permis miniers, à l’augmentation des recettes minières, les exemples n'en manquent pas au représentant du gouvernement. 

Nous avons hérité de 383 permis miniers sur toute l'étendue du territoire national. En 10 mois, nous avons retiré 100 permis. Le processus continue. Tout permis qui n'est pas en conformité avec la loi guinéenne va faire l'objet d'application de l'article 88 du code minier. C'est donc ce message de paix et d'espoir qu'ils ont. Le président de la République qui est là se bat pour le bas peuple, pas pour une élite comme cela était le cas", a-t-il lancé.

Le ministre a surtout rassuré les communautés que les lois sont là et vont être appliquées contre les contrevenants. Il leur a demandé d’adresser leurs réclamations aux responsables communautaires de la société minière qui évolue dans leur zone.

"Si les communautés ont des réclamations, c'est de s'adresser aux relations communautaires de la société qui à son tour l'envoie au directeur général, et s'il n'y pas d'ententes, les maires les sous-préfects sont là pour appuyer la communauté. Si en tout état de cause il n'y a pas d'entente, mais, que les choses soient transmises à monsieur le préfet. C'est pourquoi d'ailleurs nous sommes venus avec lui dans toutes les étapes. Nous ne voulons plus entendre qu'il y a eu de soubresauts et qu'il y a eu des casses dans les sociétés minières puisque ça va tuer les recettes et tout le monde en sera victime ", a déclaré Moussa Magassouba. 

A la suite du discours du ministre, les populations ont montré leur signe d'adhésion au message du ministre et à la vision du président de la Transition, Colonel Mamadi Doumbouya. C'est ainsi que le maire de la commune rurale de Balandougouba, parlant au nom de sa communauté, a remercié le ministre et sa délégation pour le déplacement, ainsi que les messages de sensibilisation pour une cohabitation pacifique entre société et populations riveraines.

"Nous sommes honorés d'accueillir le ministre dans notre localité. Nous le remercions d'avoir effectué le déplacement pour passer le message du président de la Transition sur ce qui est en train d'être fait pour le peuple depuis que le CNRD a pris le pouvoir ", a déclaré Siaka Keita. 

Ce premier responsable communal a reconnu les nombreux efforts que la société minière présente dans leur localité a consenti en faveur des communautés.

"Cette mosquée n'est pas la réalisation première de cette société. Bien avant, la société nous a doté d'une maison des jeunes, a construit un poste de santé, des forages et les ouvertures des routes. Cela nous réconforte à plus d'un titre. Ici, nous avons toujours privilégié la bonne collaboration dans le sens des relations communautaires. Cette mosquée est en une illustration parfaite. Nous garantissons encore à cette société que nous allons toujours garantir cette relation communautaire pour favoriser un climat de paix, d'entente pour un développement durable ", a déclaré le maire de la commune rurale de Balandougouba d’où relève le district de Sidikila.

Siddy Koundara Diallo 

Depuis Balandougouba dans Mandiana

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664 72 76 28

Créé le Jeudi 22 septembre 2022 à 13:13