Mamou : Des gardes forestiers accusés d'être à l'origine de la mort d'un jeune "footballeur"

Moyenne Guinée
Hôpital régional de Mamou, image d'archive
Hôpital régional de Mamou, image d'archive

MAMOU-C'est un drame qui suscite le choc et l'indignation dans la ville-carrefour.  Sékou Condé alias Koutoubou, jeune footballeur très connu, revenait de Farinta, un village situé non loin de la ville Mamou, quand il a croisé son destin dans un accident de la circulation. Il aurait été poursuivi par des gardes forestiers qui l’ont pris pour un chasseur de viande de brousse. Le jeune était sur sa moto avec un femme et un sac de riz attaché au porte-bagage. L'acte s'est produit dans la soirée du lundi 19 septembre 2022 au quartier Teliko non loin de l'ENI (école nationale des instituteurs), dans la commune urbaine de Mamou.

Dans cette course poursuite, il est rentré en collision avec une autre moto. Transporté d’urgence à l'hôpital à régional de Mamou, il a succombé à ses blessures. Dans la soirée du lundi, des jeunes mécontents ont envahi l'hôpital régional. La tension était palpable, mais il n’y a pas eu de mouvements.  Toutefois, un sit-in est prévu ce mardi 20 septembre 2022 devant les locaux du bloc administratif de la préfecture pour protester contre ce crime. Les jeunes sous le choc, arrivent difficilement à retenir leurs larmes.

« Il était parti à Farinta pour faire la promotion d'une marque de moto. C'est en revenant de cette localité avec la femme qu'il supportait que des gardes forestiers les ont poursuivis sur une moto. Koutoubou avait attaché un sac contenant du riz à son porte bagage. C'est ce que les agents ont confondu à de la viande d'animal de brousse.

Ainsi, quand ils sont arrivés au niveau de l'ENI de Mamou, au quartier Teliko, les agents l’ont tellement coincé qu’il n’en pouvait plus. Cela a coïncidé à l'arrivée d'une autre moto au sens inverse. Il est rentré en collision avec ce dernier. C'est ce qui lui a coûté la vie. La fille qu’il transportait aussi est grièvement blessée. Elle est sous traitement à l'hôpital régional de Mamou. On nous a dit qu'après l'accident, les agents ne se sont pas occupés des deux blessés. Ils ont vite vérifié ce qui se trouve dans le sac. Ils ont trouvé que c’était du riz alors qu’ils pensaient pouvoir trouver de la viande d'animal.

On a sensibilisé les jeunes pour qu'ils rentrent jusqu'à demain. On va porter des chemises blanches et investir les locaux du bloc administratif de la préfecture pour montrer au préfet qu’on n’est pas content. Le jeune ne connait rien sauf le football. Il est calé et très sérieux. Il vient juste de commencer cette activité de promotion de ces motos », a expliqué ce proche de la victime.

L'hôpital régional de Mamou a été quadrillé toute la soirée du lundi par plusieurs pickups de la gendarmerie et de la police anti-émeute. Le jeune décédé est très connu dans la ville-carrefour. Des indiscrétions annoncent qu’une grande manifestation des jeunes est prévue ce mardi dans la ville.

Habib Samakè

Correspondant régional

D'Africaguinee.com à Mamou

Créé le Mardi 20 septembre 2022 à 8:44

TAGS