Maison centrale : Ce qui a "favorisé" l’évasion de Mamady Kaba, baron présumé du trafic de cocaïne en Guinée

Conakry
Devanture de la maison centrale de Conakry
Devanture de la maison centrale de Conakry

CONAKRY- C’est une évasion qui sort de l’ordinaire. Mamadi Kaba, cerveau présumé d’un vaste réseau de trafic de cocaïne, démantelé en début 2021 par la brigade anti criminalité (BAC), s’est fait la malle le vendredi 16 septembre. 

Le prisonnier aurait profité de son admission à l’hôpital pour des raisons de maladie pour « tromper la vigilance » des gardes et prendre la poudre d’escampette. Mais comment l’évasion de ce baron présumé du trafic de drogue en Guinée a-t-il été possible ?

D’après nos informations, c’est une évasion qui a été bien orchestrée depuis la maison centrale. Une source généralement bien informée a confié à Africaguinee.com, qu’on aurait menti sur le bulletin médical du prisonnier.

Lire aussi-Affaire 100 kg de cocaïne : Depuis sa cellule, un prisonnier "malade" fait de graves révélations

« Pour qu’un prisonnier puisse être évacué, il faut deux papiers. L’un, délivré par la justice, l’autre c’est le bulletin médical délivré par le médecin qui le suit.

Avant que tout prisonnier ne soit référé à l’hôpital pour une hospitalisation, il faut que les médecins attestent que la maladie dont il souffre ne peut pas être traité à la clinique de la maison centrale.

Il se trouve que le bulletin médical qu’on lui a délivré n’avait rien à avoir avec sa prétendue maladie. On lui a juste donné un papier pour le besoin de la cause. Il aurait payé de l’argent pour avoir ce bulletin », confie notre source.

Cette évasion fait grand-bruit. Des têtes pourraient tomber, apprend-on. Une enquête est cours pour situer les responsabilités. Cette fuite rappelle celle survenue en juillet 2021 à la maison centrale. Il s’agit de celle de Sidy Mohamed Diallo, présenté comme le cerveau des kidnappings en Guinée.

A propos de Mamadi Kaba, il faut rappeler qu’il avait été arrêté dans l’affaire de la saisie des 100 kilogrammes de cocaïne dans une villa à Nongo. Une dizaine de civils et de policiers avaient été interpelés puis placé en détention. Des monténégrins étaient aussi impliqués dans cette rocambolesque affaire. Mamadi Kaba laisse son frère Issa en prison.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Lundi 19 septembre 2022 à 17:44