Aménagement du plan urbain de Conakry : L'ambitieux programme de Doumbouya qui suscite des interrogations…

Conakry
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne

CONAKRY-Le Président de la transition nourrit l’ambition de changer le visage de la ville de Conakry. Ce 17 septembre 2022, le colonel Mamadi Doumbouya, a signé un Décret portant sur l’aménagement et la construction du Parc urbain de la ville de Conakry.

Ce gigantesque projet (qui devrait durer trois ans) a été déclaré Projet d’intérêt national (PIN). Kaloum et Dixinn sont les deux communes concernées, avec une superficie totale de 42Hectares.

Pour l’heure, nous ne savons pas combien devrait coûter ce projet au contribuable guinéen. Toutefois, apprend-on, s’il a été institué Projet d’intérêt national (PIN), c’est pour justement lui éviter certaines difficultés dans le décaissement des fonds devant financier sa réalisation.

Selon nos informations, certaines dépenses pourraient être décaissées de manière urgente, comme ce qui est prévu dans le cadre de la construction des infrastructures dans le cadre de l’organisation de la CAN 2025, déclaré programme d’intérêt national, en fin août.

Après approbation des études techniques environnementales et sociales requises, le tracée définitifs (du périmètre d’opération) fera l’objet d’un décret de déclaration d’utilité publique avant d’être mis à la disposition des collectivités concernées.

Exceptées quelques-unes, plusieurs infrastructures « privées » construites à cheval entre Kaloum et Dixinn pourraient être touchées par ce projet, c’est-à-dire pourraient démolies. En vue de l’acquisition exclusive au compte de l’Etat des immeubles et droit immobilier situés ou détenus à l’intérieur du périmètre d’opération, une procédure d’expropriation pour cause d’utilité publique sera enclenchée.

Le Décret reste cependant muet voir flou sur la procédure d’indemnisation des propriétaires, constituant chez certains, une source d’inquiétude.

Quelles sont les zones à épargner ? Ce sont : les infrastructures ferroviaires et routes primaires ; la zone de la station d’épuration ; le site abritant la Société China International Water (CWE), le Palais du Peuple ; le Jardin 2 octobre ; la Ligne de haute tension ; les Conduites et évacuations principales qui traversent le site et le Centre culturel franco-guinéen.

L’objectif de cet ambitieux projet est de donner une « image attractive » à la ville de Conakry à l’instar d’autres capitales modernes du continent, avec notamment des espaces verts et des lieux de loisirs.  

Nous y reviendrons !

Africaguinee.com

Créé le Lundi 19 septembre 2022 à 12:31