Kindia : Témoignage de Daouda Diallo "Dan Levin" après sa reconversion à l’Islam

Religion
Après leur reconversion, Dan Levin et son épouse Sylvia Szabo, se prénomment désormais respectivement Daouda Diallo et Salématou Diallo
Après leur reconversion, Dan Levin et son épouse Sylvia Szabo, se prénomment désormais respectivement Daouda Diallo et Salématou Diallo

CONAKRY-A Kindia, les fidèles musulmans ont assisté à un évènement exceptionnel, ce vendredi 16 septembre 2022. A l’occasion de la grande prière de Vendredi, un couple d’américains s’est reconverti en Islam.

Les deux citoyens du pays de Joe Biden, Dan Levin et son épouse Sylvia Szabo, se prénomment désormais respectivement Daouda Diallo et Salématou Diallo. Devant des fidèles massivement mobilisés, ils ont récité la « CHAHAADA » profession de foi (musulmane) attestant l’unicité de Dieu (Allah) et de la mission prophétique de Mahomet (PSL).  La cérémonie de reconversion de ces deux (anciens chrétiens) a eu lieu au quartier Féréfou dans la commune urbaine. A cette occasion, Daouda Diallo a fait un témoignage. 

"Lorsque je viens dans une communauté, ce n’est pas pour faire le touriste. Quand je suis dans une communauté, c’est pour travailler. Je ne viens pas comme quelqu'un qui va passer. Pour mieux comprendre tes frères, tu dois les rejoindre, interagir avec eux. Aux États-Unis (d’où l’on vient), les gens sont libres d'aller là où ils veulent exercer leur culte, soit à l'église ou à la mosquée. Mais ce qui est important moi, ce n'est pas la religion, mais les personnes qui pratiquent la religion. Cette religion, je vais la pratiquer même arrivée chez moi. Regardez autour de nous, ici c'est chez moi.

Dans cette communauté, si tu as des problèmes, c’est ta famille, tes voisins qui vont se réunir, conjuguer leurs efforts pour t'aider. Même des gens qu’on considère comme étrangers vont participer à t’aider. C’est la solidarité. Ça ne se passe comme ça aux États-Unis. Là-bas, quand tu as des problèmes, c'est ton problème à toi seul. Pendant 35 ans, je me sentais seul. Mais ici, quand mon frère a des problèmes, ce sont les miens.

Quand mes enfants avaient 10 ans, la première des choses que j'ai eu à faire, c'est de les amener en Afrique de l'ouest. Je les ai amenés dans un petit village montagneux où il n’y a pas d'électricité, il n’y pas d'eau de robinet, il n’y a rien de moderne. Ils ont découvert de nouvelles réalités, ils ont appris comment faire l'agriculture, ils ont appris comment vivre en communauté. La chose la plus importante, ils respectent les gens avec lesquels ils sont.

Mes enfants sont aujourd'hui âgés de 22 et 25 ans. Ils ont toujours le même respect pour les gens. Ils ont les mêmes valeurs que je leur avais inculqué quand on vivait dans un village de noirs peuplé de musulmans. C'est la leçon que je leur ai donnée. Pour la religion, ils vont suivre leur cœur. Mais à partir du moment où ils traitent les gens respectueusement, ils vont suivre certainement ces traces", a témoigné Dan Levin.

Depuis Kindia, Chérif Keita

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 17 septembre 2022 à 18:28