Échauffourées à Kipé : Les forces de l’ordre accusées d’avoir ouvert le feu sur un civil…

Conakry
Image d’illustration
Image d’illustration

CONAKRY-Un civil a été blessé par balle ce samedi 17 septembre 2022 dans la banlieue nord de Conakry, théâtre de violents affrontements entre jeunes et forces de l’ordre, a appris Africaguinee.com, de sources concordantes.

Les heurts qui ont éclaté en début d’après-midi ont impacté le trafic routier resté longtemps paralysé sur le tronçon Kipé-Taouyah. Que s’est-il passé ?

D’après nos informations, dans le cadre de la poursuite des opérations de démantèlement des zones criminogènes engagées par la junte fin juillet dans la banlieue de Conakry, des agents ont fait une descente à Kipé, notamment au bord de la mer. Des agents habillés en civil ont d’abord été dépêchés en éclaireurs. Une fois sur les lieux, ils auraient très été démasqués et sommés de quitter par des jeunes.

Quelques temps d’après, un pickup a débarqué sur les lieux. Dans cette débandade, un agent aurait sorti son arme et ouvert le feu. La balle aurait touché un vendeur de café de passage. C’est ce qui a mis le feu aux poudres.

Irrités contre ces agissements, les jeunes du quartier sont massivement sortis occuper la voie publique en érigeant des barricades. Jets de pierres contre gaz lacrymogènes. Dans quel état se trouve le blessé ? Certains témoignages disent qu’il serait mort de ses blessures.

"Le jeune qui a été tué est de Kipé ici mais je ne le connais pas en personne. Selon les informations qu'on a eues, lorsque les agents ont fait la descente au bord de la mer, le monsieur a fui. C'est lorsqu'il fuyait qu'ils ont tiré sur lui et il en est mort. C'est ce qui est à l'origine la pagaille à Dadya ici.

Quand les citoyens du quartier ont appris la nouvelle, tout le monde est sorti pour protester en bloquant la circulation. Je vous informe que ce n'est pas encore fini. On attend le lundi (19 septembre 2022), personne ne passera par Kipé pour aller au travail.

Si les gens veulent aller travailler lundi, ils n'ont qu'à passer par l'axe parce qu'ici on va bloquer la route jusqu'à ce qu'il y ait la lumière sur la mort de ce jeune", a averti un jeune du quartier Kipé, joint ce soir par Africaguinee.com.

Nous y reviendrons !

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 17 septembre 2022 à 22:00

TAGS