Siguiri : Scènes de pillages et d’incendies à Léro après la mort de deux orpailleurs…

Haute Guinée
Un véhicule en feu à Léro
Un véhicule en feu à Léro

SIGUIRI-La mort de deux orpailleurs dans un site d’exploitation d’une société aurifère a provoqué des violences ce jeudi 8 septembre 2022, dans le district de Léro, sous-préfecture de Siguirini, préfecture de Siguiri, située dans la partie septentrionale du pays.

Des actes de vandalismes et de pillages ont été enregistrés. Les échauffourées entre forces de l’ordre et manifestants ont duré toute la matinée, a appris Africaguinee.com.

Selon un citoyen joint par votre quotidien en ligne, tout est parti de la mort de deux jeunes orpailleurs qui se sont introduits par effraction dans le site d’opération d’une société aurifère qui fait de l’exploitation industrielle du métal jaune.

Ces deux victimes étaient poursuivies par des agents de sécurité qui surveillaient la zone lorsqu’ils sont tombés dans un trou et ont trouvé la mort sur place.

Aussitôt informés, des orpailleurs artisanaux sont sortis en représailles ce matin, histoire de venger les deux victimes. Des dégâts importants ont été enregistrés.

« Dans les bandes de 00h, deux orpailleurs de même père même mère se sont introduits par effraction dans la zone d’exploitation d’une Société Minière présente ici, pour vouloir exploiter clandestinement. Les agents de sécurité qui surveillaient les lieux les ont poursuivis. Dans leur fuite, ils sont tombés dans un trou. Les deux ont trouvé la mort.

Ce matin, une fois informés, les autres orpailleurs se sont révoltés pour attaquer, brûler certains biens matériels. Il y a un responsable de la sécurité ici, ils ont attaqué son domicile et incendié son véhicule. Ils ont détruit tout ce qu’il a comme bien. Un autre agent a subi le même sort.

Aujourd’hui, il n’y a pas eu de travail à Léro, toutes les activités sont paralysées. Maintenant, il y a une certaine accalmie, mais depuis le matin jusqu’à 11h, c’était chaud il y a eu des affrontements entre les jeunes en colère et des gendarmes. Les échauffourées ont duré toute la matinée. Les boutiques et magasins étaient fermés », a expliqué M. Tolno Honoré.

Les violences sont fréquentes dans certains les sites miniers en Guinée, notamment en Haute Guinée, riche en or. Ce mardi 06 septembre, deux civils ont été tués dans la répression d'une manifestation dans la localité Kondiaran, à Mandiana. Des dégâts matériels importants et des blessés par balles ont aussi été enregistrés. La justice annonce l'ouverture d'une enquête.

A suivre…

Facély Sanoh

Correspondant régional d'Africaguinee.com

A Kankan

Créé le Jeudi 08 septembre 2022 à 16:14