L'An 1 du CNRD : L'ASCAD au cœur du changement prôné par le Colonel Mamadi Doumbouya

Guinée

Depuis l’arrivée du CNRD au pouvoir le 05 septembre 2021, nombreux sont ces services publics qui se sont illustrés à travers des actions pour la réussite des programmes de développement enclenchés par le CNRD et son Président, le COLONEL MAMADI DOUMBOUYA.

C’est le cas de l’Agence du Service Civique d’Action pour le Développement (ASCAD) dirigée par le Colonel Mohamed Amine Camara. De nos jours comme nous le savons, tous les régimes responsables   donnent une place de choix à la formation et à l’emploi des jeunes. C’est pourquoi, en visionnaire averti, le Président du CNRD COLONEL MAMADI DOUMBOUYA comprenant la nécessité de miser sur la formation et l’emploi des jeunes, a porté son choix sur un officier en l’occurrence le Colonel Mohamed Amine Camara.

Militaire de carrière, ayant gravi tous les échelons dans la hiérarchie militaire jusqu’au grade de colonel, cet officier qui a occupé plusieures fonctions au sein de nos forces armées avant d’être nommé Directeur Général de L'ASCAD est un cadre compètent, intègre et loyal. Il est diplômé de la prestigieuse école de guerre de Paris. C’est pourquoi, dès sa nomination à ce poste, il a pris les choses en main pour mettre en œuvre la politique du CNRD en matière de formation et d’emploi des jeunes. Ainsi, dès sa prise de fonction, il n’a ménagé aucun effort pour obtenir des résultats probants en seulement quelques mois de gestion.

Créée le 14 avril 2011 par décret présidentiel, l'Agence du service civique d'action pour le développement (ASCAD) est un établissement public à caractère administratif ayant pour mission la promotion de la formation citoyenne des jeunes pour leur faire acquérir ou renforcer leur qualification professionnelle en vue de faciliter leur insertion socio-économique. Il s’illustre en cette première année de gestion du pouvoir par le CNRD comme un modèle de réussite dans ce domaine. A ce jour, elle   dispose des centres de formation à Conakry, à Kindia, à Kankan et à Boké. Dans chacun de ces centres, des jeunes volontaires stagiaires sont formés dans des domaines tels que : l’hôtellerie, le maraîchage, les BTP, l’Agriculture, la Pisciculture, l’Aviculture, la conduite d'engins lourds, la transformation etc.

Ce sont au total plus de 3200 jeunes diplômés sans emploi, déscolarisés ou non scolarisés qui ont été recrutés et 2487 autres formés dans les différents centres de l’ASCAD à travers le pays. Parmi eux, on trouve des femmes qui représentent 30 % des jeunes formés, des handicapés avec 5% du quota, des diplômés sans emploi avec 10% de représentativité et cinq autre pour cent (5%) en attrition garantissant ainsi un taux d'insertion de 70%.

Ainsi pendant les 10 ans d’existence de L’ASCAD 2000 jeunes ont été formés. Mais la nouvelle direction générale a quant à elle formé 1300 jeunes en seulement quelques mois de gestion. Ce qui constitue une performance hors norme.

 C’est pourquoi, au vu de la diversité de son domaine d’intervention en matière de formation, la Direction Générale a scindé le processus en  cycles à savoir : le cycle de formation civique et citoyenne pour une période de 4 mois dont  l’objectif recherché est d’apprendre aux stagiaires le savoir-être, la formation  professionnelle qui s’étale sur une période  de 3 à 7 mois qui constitue la phase d’apprentissage  du savoir faire'’, l’éducation financière   dont le but est d’apprendre aux  stagiaires comment faire pour accéder  aux  financements le '’ savoir se vendre'’, l’application qui consiste à appliquer les choses apprises à travers des stages dans les entreprises, dans les grands chantiers nationaux et dans les exploitations agricoles, l’insertion qui consiste à signer des contrats de travail ou de créer des activités. Enfin la dernière étape qui est le suivi et évaluation post cursus. 

Mais l’ambition affichée par la nouvelle direction générale pilotée par le Colonel Mohamed Amine Camara est d’aller au-delà de ces performances. C’est pourquoi, dans son plan d’action, elle projette la dotation d’un centre à chaque région, la formation et l’accompagnement de 650 jeunes par centre et par an pour un total de 5200 jeunes par an.  Ainsi, soucieuse de la parité tant voulue par les autorités de la transition, elle a consacré comme dans toutes ses actions 30% du quota aux femmes dans ce plan. Ainsi donc pour sa mise en œuvre, la Direction Générale compte ouvrir plusieurs autres centres dans l’ensemble du territoire national d’ici 2025 notamment à Mamou, Pita, Faranah, N'Zérékoré et Labé. L'objectif visé est la formation de 60.000 jeunes en 10 ans pour un coût moyen par jeune estimé à 2487 USD á terme.

Interrogé sur les performances de son équipe en si peu de temps, le Colonel Mohamed Amine Camara s’est exprimé en ces termes : « Je ne pense que faire mon travail, il vous souviendra que dès la prise du pouvoir le 05 septembre 2021, SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, Président du CNRD et Chef suprême des armées a fait de la formation et de l’emploi des jeunes une priorité absolue. C’est pourquoi dès notre prise de fonction, mon équipe et moi grâce au soutien et à la bienveillance de son excellence Monsieur le ministre Secrétaire Général de la Présidence le Colonel Amara Camara avons travaillé et continuons à travailler dure pour traduire dans les actes cette volonté légitime du Président de la république en faveur de la jeunesse.

De nos jours grâce aux efforts de la Direction Générale, de l’ensemble des travailleurs de l'ASCAD et de nos partenaires, nous avons des milliers de jeunes femmes comme hommes qui sont recrutés et formés dans divers domaines. Et des centaines d’autres ont obtenu un travail dans les entreprises et sociétés de la place grâce au partenariat que nous avons avec ces entités et aussi surtout grâce à la performance de nos jeunes.

C’est l’occasion pour moi de remercier au nom du Président de la république, en mon nom personnel et de tous ces jeunes désœuvrés à qui nous avons redonné espoir, de remercier très sincèrement nos partenaires nationaux et internationaux. En disant ceci, je pense au PNUD (programme des Nations Unies pour le développement), à l'AFD (Agence Française de Développement), à la Banque Mondiale, à l’Union Européenne, à Terre des Hommes, à l'OIM (organisation internationale des nations-unies pour les migrations, à BOCEJ, à l’AGUIFIl, à l'APIPE, au Ministère de la Jeunesse, à la gendarmerie nationale, au secteur hôtelier etc »,  a déclaré le numéro 1 de l’ASCAD avant d’exprimer son engagement à continuer à œuvrer pour la réussite totale des actions du CNRD.

De son côté Tafsir Soumah stagiaire volontaire a exprimé toute sa reconnaissance à la Direction Générale pour tous les efforts déployés pour leur formation et a promis d’être à la hauteur de la formation reçue et de l’investissement sur sa personne : « Moi et mes collègues sommes très reconnaissants vis-à-vis de la Direction Générale car depuis que moi je suis là, nous suivons régulièrement les formations. En termes d’équipements rien ne nous manque. Donc c’est pourquoi je ferais tout mon possible pour mériter cette formation et l’investissement sur ma personne », a déclaré ce stagiaire volontaire en formation à l'ASCAD.

Enfin avec son slogan '’se former pour réussir'’, la volonté et la détermination de la nouvelle Direction Générale et l’ensemble du personnel de l’ASCAD sans omettre celle des partenaires au développement, on peut dire sans risque de se tromper que l'Agence du Service civique d'action pour le développement est et sera l'une des pièces maîtresses dans la réussite des actions de développement du CNRD et de son Président et une porte d’entrée pour la jeunesse dans la vie socioprofessionnelle.

Par Ibrahima Kalil Diallo

Ce contenu ne relève pas de la rédaction

Créé le Vendredi 02 septembre 2022 à 15:35

TAGS