Décret du Président Mamadi Doumbouya transférant le monopole des jeux à la Lonagui : Un acte fort de la Refondation qui met fin à la cotisation des Guinéens pour un seul individu (Opinion)

Libre opinion
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne

{Libre opinion} Le décret du Président Mamadi Doumbouya complétant le décret de feu Président Lansana Conté est un des actes majeurs que l'histoire retiendra à l'actif du CNRD. C'est un acte responsable éminemment politique qui nous libère d'une forme d'impôt forcé versé à un individu.

Sommes-nous si bêtes pour nous opposer à une décision qui met fin à une cotisation personnelle quotidienne inconsciente de 2 000 francs à 5 000 francs de plus de 10 millions de Guinéens au profit d'un seul individu pour en faire l'usage qu'il veut ?

Dans quelle partie du monde l'état a déjà autorisé un citoyen à installer des kiosques pour profiter de la faiblesse de ses populations, exciter leur dépendance au jeu et récolter des milliards de recettes tous les jours ?

Sur la carte du globe, on ne trouvera aucun pays où le gouvernement s'est illustré de manière si irresponsable. L'argent de la loterie dès son apparition en 205 en Chine a servi au financement des œuvres sociales.

Elle disparaît un moment en France mais réapparaîtra avec la loterie de l'hôtel de ville à Paris qui permettait de payer les rentes des emprunts contractés par la ville, lorsqu'elle était à court d'argent, c'était un palliatif budgétaire.

Il y eut aussi des loteries religieuses autorisées par le pouvoir royal pour permettre à certaines congrégations en difficulté de trouver des revenus complémentaires.

Louis XV en organisera pour construire l'école militaire pour la gloire de la France.

Ainsi les loteries ont toujours eu un but d'intérêt général et cela dans tous les pays du monde. La vocation de l’argent de la loterie a toujours été de financer les œuvres d’utilité publique et non à créer la richesse personnelle.

Que monsieur Souaré passe pour un généreux personnage avec des véhicules offerts à quelques artistes, sportifs, amis, services rendus à des connaissances, il n'en demeure pas moins vrai qu'il a été le principal gagnant des jeux de Guinée Games avec plus de 80% des recettes empochées tous les jours.

Partout, je cherche, je ne vois nulle part en Guinée, une trace d'une œuvre sociale de monsieur Souaré en faveur de la communauté et en dépit de toute la publicité qui entoure son nom et tous ses milliards quotidiennement récoltés. Rien, en matière d’investissements productifs non plus. Si ça existe, je n’ai pas vu ni entendu parler.

Je rentre d'un séjour de 3 mois qui m’a donné l’occasion de traverser la Guinée de Conakry à Yomou où je suis régulièrement pour mes activités agropastorales, j'ai été en revanche frappé sinon écœuré de l'engouement des jeunes, femmes, adultes accrocs à Guinée Games dans toutes les régions de la Guinée.

Malgré cet engouement, à en croire aux statistiques fournies, les recettes officielles annuelles de Guinée Games se situent entre 25 millions de dollars et 30 millions de dollars alors que dans les pays voisins, ces recettes avoisinent les 500 millions de dollars. Regardons ces chiffres, cet écart trop exorbitant est un scandale financier, un crime économique opéré sur de nombreuses années par un groupe sans foi ni loi sur le dos des parieurs et de l’État Guinéen. Peut-on continuer à croiser les bras et laisser la société Guinée Games à abuser des Guinéens ? Incroyable, mes compatriotes guinéens ont-ils perdu l'âme ?

La reprise de la loterie nationale par l’État afin de combler le manque social, suscita une violence inouïe incompréhensible, ces jeunes instrumentalisés contre eux-mêmes sont hors du commun.

Ils sont contents de se lever tous les matins pour aller enrichir une personne, en s'appauvrissant. En appauvrissant le pays.

Des fois certains jouent leur salaire, et cela occasionne plusieurs divorces laissant des enfants sacrifiés, cela plonge aussi d'autres dans une profonde détresse.

Nous Guinéens, nous devrions comprendre que le décret du Colonel Mamadi Doumbouya que j'applaudis avec les deux mains, met fin à une escroquerie étendue à l'échelle nationale, qu'il abolit une forme d'exploitation et d'expropriation des Guinéens par un clan. La loterie n’est pas une activité commerciale destinée à enrichir des individus, elle sert de caisse de financement à l’Etat.

C’est la fin de notre cotisation inconsciente de tous les jours au profit d'un seul individu.

Le peuple de Guinée doit essayer de se mettre au niveau des autres pays, apprendre des choses élémentaires. Que cette décision sert ses intérêts désormais.

C’est un acte fort de la Refondation qui permettra à l’État, qui a beaucoup de défis à relever, d'utiliser les 200 millions à 300 millions de dollars annuels longtemps dérobés de construire des écoles, des dispensaires, des terrains de football...que d'enrichir une seule personne qui commençait à perdre le Nord.

Albert Haba

Leiceter

Great Britain

halbertl76@hotmail.com

Créé le Dimanche 28 août 2022 à 17:22

TAGS