Ministère de l’Urbanisme : Pourquoi Doumbouya a choisi un militaire ?

Guinée
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne

CONAKRY-Occupé par Ousmane Gaoual Diallo, depuis début novembre 2021, le ministère de l’Urbanisme, de l’habitat et de l’aménagement du territoire change de tête. C’est désormais un officier supérieur de l’armée, le Colonel Ibrahima Sory Bangoura, qui dirigera les destinées de ce département névralgique. C’est le tout premier militaire à entrer au sein du Gouvernement de transition, jusque-là composé uniquement de civils. L’actuel porte-parole du Gouvernement hérite désormais du ministère des Postes, des Télécommunications et de l’Économie Numérique. Pourquoi le colonel a-t-il changer la direction de ce ministère ? Explications.

Si Ousmane Gaoual Diallo n’a pas à rougir de son bilan à la tête de ce département où il n’aura fait que dix (10) mois, il faut dire les choses n’étaient pas si facile. Au lendemain de sa nomination, beaucoup avait perçu son arrivée à la tête de ce ministère comme « piège », au vu de l’héritage qui était lourd à gérer. « Nous avons hérité d’un système très compliqué », confiait-il à Africaguinee.com, lors d’un récent entretien. Un aveu qui en disait long.

En effet, au lendemain de sa prise du Pouvoir, le CNRD (comité national du rassemblement pour le développement) a ouvert plusieurs chantiers dont celui controversé, relatif à la récupération des domaines de l’Etat. Au départ, le processus avait été confié à un comité interministériel mis en place à cet effet, avant que le CNRG ne reprenne la main.

« Plusieurs victimes de cette opération enclenchée par la junte, avaient des relations avec le ministre Ousmane Gaoual. Bien que l’opération de récupération des domaines de l’Etat soit directement pilotée par le CNRD, très souvent Ousmane était vu en avant. La position n’était pas très confortable pour lui. Sans compter qu’au sein même du département, les rapports n’étaient pas si faciles avec certains de ses collaborateurs réfractaires à la rigueur imposée par le ministre. Au point que son ex directrice de cabinet s’est vu obligée de rendre le tablier », confie un analyste, qui estime que les Télécommunications siéent mieux pour Ousmane Gaoual Diallo. « Les télécoms, c’est son parfait profil étant donné qu’il a fait des études en informatique. On l’a amené dans un département où il pourra mieux produire de résultats ».

Comment comprendre le choix d’un militaire à la tête de l’Urbanisme ?

Parmi les chantiers phares de la transition, la récupération des domaines de l’Etat occupe une place de choix. Même si un moratoire a été accordée à l’opération (le temps de la saison pluvieuse), il faut dire que les autorités de la transition restent déterminées à conduire cette action à bout. « Le choix du Colonel Ibrahima Sory Bangoura n’est pas fortuit. Car bientôt l’opération va recommencer. Déjà des domaines à déguerpir qui sont ciblés dès la fin de la saison des pluies. Lui-même étant membre du CNRD pourra mieux coordonner cette opération avec les services concernés », explique une source proche de la junte.

Cet ancien commandant du bataillon guinéen à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) est une autre figure importante de la junte, qualifié d’être rigoureux. Jusque-là, il était chef d’Etat-major adjoint de l’armée de terre.

Focus Africaguine.com

Créé le Lundi 22 août 2022 à 18:13