Heurts nocturnes et vague d’arrestations à Mamou : Plusieurs jeunes déférés par la Police…

Mamou
Des jeunes arrêtés conduits par la Police à au parquet de Mamou
Des jeunes arrêtés conduits par la Police à au parquet de Mamou

CONAKRY-Dans la nuit du mercredi à jeudi 4 août 2022 août 2022, des jeunes ont barricadé et brûlé des pneus, le long de la route dans les quartiers Petel et Madina Scierie, dans la commune urbaine de Mamou.

Des troubles nocturnes spontanés qui ont amené la Police et la Gendarmerie appuyées par la BAC 16, à intervenir. Lors de cette opération, qui se serait passé aux environs de minuit, les agents ont mis aux arrêts plusieurs jeunes.

Interrogé sur les circonstances de ces échauffourées, le commissaire central de la Police de Mamou, Souleymane Sidibé explique : « C’est hier aux environs de 23H 30’ qu’on nous a informés de ces troubles. On a aussitôt alerté la hiérarchie.  Une équipe mixte composée de gendarmes, de policiers et de la Bac 16 s’est rendue sur les lieux.

Effectivement, on a trouvé les jeunes dans la rue. Ils avaient résisté dans un premier temps, mais on a quand même réussi à mettre main sur 9 personnes. Personne n’était informé… Donc, on a estimé que ce sont des bandits. Ils sont détenus ici. On va les auditionner avant de les mettre à la disposition du procureur », a expliqué le commissaire Souleymane Sidibé.

Le FNDC qui avait appelé à une manifestation ce 04 août sur toute l’étendue du territoire nationale, avait suspendu son mot d’ordre pour donner une chance à la médiation de la Cedeao. Interrogé sur ces heurts, le coordinateur régional du FNDC à Mamou a réfuté toute responsabilité liée à cette manifestation.

« On a appelé à aucune manifestation pour aujourd’hui. Il y a une trêve annoncée pour permettre à la CEDEAO de désamorcer la crise. Ceux qui sont sortis hier nuit n’agissent pas au nom du FNDC. On n’a jamais fait une manifestation clandestine ici. On a tout le temps alerté les autorités quand il s’agit de manifestation, qu’elle soit autorisée ou pas », a soutenu Mamadou Aliou Madina Diallo.

Les jeunes arrêtés ont été déférés ce jeudi dans la soirée vers le parquet du TPI de Mamou. 

Habib Samaké

Correspondant d’Africaguinee.com à Mamou

Créé le Jeudi 04 août 2022 à 19:17

TAGS