HUANG Wei : "Taiwan est une partie inaliénable du territoire chinois..."

Chine
HUANG Wei, l'Ambassadeur de Chine en Guinée
HUANG Wei, l'Ambassadeur de Chine en Guinée

Le 2 août 2022, la Présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi, malgré l’opposition résolue et des représentations solennelles de la Chine, a persisté à visiter la région taiwanaise de la Chine. Sa visite a gravement violé le principe d'une seule Chine et les stipulations des trois communiqués conjoints sino-américains, gravement sapé le fondement politique des relations sino-américaines, porté atteinte à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de la Chine, gravement saboté la paix et la stabilité dans le détroit de Taiwan et envoyé des signaux erronés aux forces sécessionnistes prônant l'"indépendance de Taiwan". La Chine s’y oppose fermement et la condamne sévèrement.

La question de Taiwan, léguée par la guerre civile de la Chine, relève purement et simplement d' une affaire intérieure de la Chine. Le ler Octobre 1949, a été fondée la République populaire de Chine; après leur défaite, une partie des personnes militaires et administratives du Kuomintang se sont retirées à Taiwan. Appuyés par le gouvernement américain, ils ont établi par la force armée un régime séparatiste à Taiwan. Ainsi, la question de Taiwan est-elle tout d'abord, la question des relations entre le gouvernement de la République populaire de Chine dont la capitale est à Beijing et qui est l'unique gouvernement légal représentant tout le peuple chinois d'un côté et les autorités de Taiwan de l'autre. Depuis des années, les échanges non gouvernementaux économiques, culturels et dans d'autres domaines entre les deux rives sont fréquents, mais l'impasse politique n'a pas été débloquée. La raison fondamentale en est que les autorités de Taiwan ont renoncé au principe d'une seule Chine, créé " deux Chine", " une Chine et un Taiwan". C'est la question clée pour savoir si les relations entre les deux rives pourront ou non se développer favorablement et si la réunification du pays pourra se réaliser.

Taiwan fait partie intégrante de la Chine. C'est non seulement un fait historique, mais aussi un fait reconnu par la communauté internationale. Le 25 octobre 1971, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté la résolution n°2758 , reconnaissant que le délégué du gouvernement de la République populaire de Chine est l'unique représentant de la Chine aux Nations Unies, et que la République populaire de Chine est l'un des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU, décidant de "restituer à la République populaire de Chine tous ses droits légitimes aux Nations Unies". En même temps, le "représentant" des autorités de Taiwan en a été expulsé. Les Nations Unies et le monde entier ont reconnu qu'il existe une seule Chine dans le monde, que Taiwan est une partie inaliénable de la Chine et que le gouvernement de la République populaire de Chine est l'unique gouvernement légal représenant toute la Chine.

Dans le communiqué sur l'établissement des relations diplomatiques publié en décembre 1978 par la Chine et les Etats-Unis, ces derniers "reconnaissent le gouvernement de la République populaire de Chine comme l'unique gouvernement légal de la Chine" et "reconnaissent également la position de la Chine, à savoir qu'il n'y a qu'une Chine, et que Taiwan fait partie intégrante de la Chine". La question de Taiwan est la question la plus importante et la plus sensible des relations sino-américaines. Les trois communiqués conjoints sino-américains servent de base pour le développement sain et stable des relations entre les deux pays.

Le gouvernement américain actuel s'est engagé à plusieurs reprises sur la question de Taiwan à adhérer à la politique d'une seule Chine et à ne pas soutenir "l'indépendance de Taiwan", cependant, certaines remarques et actions récentes de la partie américaine sont en contradiction flagrante avec cet engagement. Nous exhortons les États-Unis à honorer leurs engagements, à cesser toute forme d'échanges officiels avec la région de Taiwan de la Chine, à cesser de s'ingérer dans les affaires intérieures de la Chine, à ne pas envoyer tout signal erroné aux forces sécessionnistes de "l'indépendance de Taiwan", et à ne pas aller de plus en plus loin dans cette voie dangereuse.

HUANG Wei, Ambassadeur de Chine en Guinée

Créé le Mercredi 03 août 2022 à 20:12

TAGS