Guinée : Ouverture à Conakry des journées nationales de consultation sur la transformation de l'Éducation

Guinée

CONAKRY-Le Premier ministre par intérim Dr Bernard Goumou, a lancé ce mercredi, 3 août 2022 à Conakry, les journées nationales de consultation sur la transformation de l'éducation en Guinée. Cette rencontre de deux jours ( les 3 et 4 août 2022) organisée par les trois Départements en charge de l'Éducation (Ministère de l'enseignement supérieur de la recherche scientifique et de l'innovation, ministère de l'enseignement technique et de la formation professionnelle et le ministère de l'enseignement pré-universitaire et de l'alphabétisation, ndlr) vise à passer au peigne fin toutes les questions liées au système éducatif marqué cette année par un fort taux d'échec dans les examens nationaux.


C'est en prélude au sommet sur la transformation de l'éducation qui se tiendra à New York (Etats-Unis) au mois de septembre prochain que le Gouvernement de transition qui attache du prix à l'éducation, a décidé d'organiser ces journées de consultation rendues possibles grâce à une synergie d'actions des départements sectoriels de l'Éducation.


En procédant à l'ouverture officielle des travaux en présence des membres du Gouvernement, des partenaires techniques et financiers et des acteurs du système éducatif, le Premier ministre par intérim, Dr Bernard Goumou a fait savoir que les présentes assises se tiennent au lendemain de la proclamation des résultats des examens nationaux session 2022, révélateurs soutient-il, de l'état de dégradation de l'école guinéenne.

C'est pourquoi, l'actuel locataire du Palais de la Colombe souhaite que ces journées de consultation soient, un espace d'écoute active, de débats constructifs et de propositions réalistes pour la refondation de notre système éducatif.

« Pendant deux jours, vous allez partager vos expériences sur la vision, le but, la mission et les objectifs stratégiques de l'éducation guinéenne en parfaite corrélation avec l'objectif de développement durable ( ODD) numéro 4. Mettre en place des systèmes éducatifs qui favorisent une éducation de qualité, inclusive et promouvoir les opportunités d'apprentissage tout au long de la vie pour tous. Ces consultations nationales vous permettront, je n'en doute point, de faire des propositions allant dans le sens de la reconstruction de notre système éducatif dans ses différentes composantes et articulations en vue d'en faire un système compétitif ouvert au marché du travail », a lancé Dr Bernard Goumou.


Témoin des difficultés qui assaillent le système éducatif guinéen pour avoir occupé le poste de Directrice Générale de l'Institut des Mines de Boké, Dre Diaka Sidibé ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l'innovation a insisté sur l'importance de ces consultations.
 

« Je voudrais vous inviter à prendre davantage conscience du fait qu'aujourd'hui, nous nous devons de réinventer la façon dont nous apprenons, de redéfinir les nécessités de ce que nous apprenons et de remettre à jour la façon dont nous apprenons et dont nous transmettons le savoir. Je garde l'espoir que de ces consultations nationales sur la transformation de l'éducation, des pistes de solutions seront trouvées pour le bonheur de nos populations », a-t-elle confié.
 

Ensuite, la patronne du MERSI a rappelé qu'en guise de préparation de cet important rendez-vous prévu à New York, un pré-sommet servant de forum inclusif et ouvert avait été organisé à Paris du 28 au 30 juin 2022. Pour la qualification du système éducatif guinéen, longtemps pointé du doigt, la délégation guinéenne avait pris plusieurs engagements.

Selon Dre Diaka Sidibé, il s'agit entre autres -de l'élaboration des cartes scolaires communales en vue de l'implantation de nouvelles infrastructures scolaires dans les zones défavorisées, le soutien des centres d'éducation communautaires et le développement d'un préscolaire public dans toutes les régions, la poursuite des efforts d'alphabétisation, la diversification de l'offre de formation professionnelle et technique en lien avec les besoins du marché de l'emploi et du travail, la réforme des programmes de formation au niveau universitaire pour mieux les adapter aux besoins du monde du travail, l'expansion du réseau des Universités Publiques avec le retour des campus universitaires et leurs équipements, la régulation de l'offre de l'enseignement supérieur, l'augmentation du financement national pour l'éducation, la conception de contenus pédagogiques numériques gratuits, ouverts et de haute qualité et le recrutement des formateurs et le renforcement de leur formation à tous les niveaux et la mise en place du dispositif d'actualisation des compétences des différents acteurs tout au long de la vie-.
 

Pour sa part, Dr Gbehounou Gualbert, coordinateur résident par intérim du système des Nations Unies en Guinée a, dans son discours, salué l'engagement des autorités guinéennes qui font du secteur de l'éducation et de la formation une priorité de premier ordre.


Cependant poursuit-il, plusieurs enfants particulièrement les filles et les enfants vulnérables n'ont pas accès à une éducation de base de qualité. Même ceux qui ont pu accéder à l'école, il est important de le noter affirme le coordinateur résident par intérim du système des Nations Unies, ne disposent pas des compétences attendues dans les différents cycles de l'enseignement fondamental ( primaire et collège).


Pour donc inverser la donne, Dr Gbehounou Gualbert a , au nom du système des Nations en Guinée invité « le Gouvernement guinéen à élaborer et promouvoir un plan d'urgence de l'éducation, en vue de mettre en œuvre les engagements pris lors du pré-sommet tenu à Paris le mois dernier. Le plan d'urgence permettrait au Gouvernement guinéen d'accroître ses financements en faveur du secteur de l'éducation et d'atteindre les objectifs globaux du PRODEG d'ici l'horizon 2030».


Présents à cette cérémonie, Alpha Bacar Barry ministre de l'enseignement technique et de formation professionnelle et son collègue de l'enseignement pré-universitaire et de l'alphabétisation, Guillaume Hawing ont à tour de rôle, affiché la ferme volonté à s'investir conformément aux directives du chef de l'Etat, Colonel Mamadi Doumbouya pour aider le système éducatif guinéen à renaître de ses cendres.

Siba Engagé
Pour Africaguinee.com
Tel: (00224) 623 06 56 23

Créé le Mercredi 03 août 2022 à 18:05

TAGS