Ciblage des ménages indigents à Boké : Lansana Diawara boucle dans la ferveur à Fria sa tournée de sensibilisation des acteurs communautaires

Guinée

CONAKRY-Le Directeur Général du Fonds de Développement Social et de l’Indigence (FDSI) a bouclé ce mercredi 3 août 2022, sa tournée de travail dans les cinq (5) préfectures de la région administrative de Boké. Il s'agissait pour Lansana Diawara et sa délégation de sensibiliser et de former les acteurs communautaires sur les avantages du Registre Social Unifié (RSU). Dans la journée d’aujourd’hui, le Directeur Général du FDSI et sa suite étaient les hôtes des habitants et autorités administratives de la cité de l'alumine, Fria.

Le Fonds de Développement Social et de l’Indigence (FDSI) est un service humanitaire de l'Etat guinéen dont la mission est de participer à l'effort de développement humanitaire et durable, en améliorant les conditions de vie des populations vulnérables et leur accès aux soins de santé. Pour se rapprocher des populations cibles, ce, conformément à la volonté du président de la transition, Colonel Mamadi Doumbouya, la Direction Générale du FDSI a fait le tour des cinq préfectures de la région administrative de Boké.

Cette étape de Fria marque la fin de la tournée lancée le 30, juillet dernier dans la préfecture de Koundara. Dans son discours, Lansana Diawara Directeur Général du Fonds de Développement Social et de l’Indigence (FDSI) a d'abord félicité les citoyens de Fria pour leur adhésion à l'une des préoccupations majeures du président de la transition. Celle de mettre fin à la pauvreté en Guinée et d'accorder une protection sociale aux personnes vulnérables. A Fria tout comme dans les précédentes préfectures traversées, le numéro 1 un FDSI a mis l'accent sur l'importance du Registre Social Unifié (RSU).

« D'après les données de l’Institut National des Statistiques (INS), la préfecture de Fria compte trois sous-préfectures et 37 quartiers/ districts. Les messages de sensibilisation doivent parvenir dans toutes ces agglomérations. Le président de la République, Chef de l’Etat, Chef suprême des armées, le Colonel Mamadi DOUMBOUYA, conscient des inégalités persistantes dans la répartition des revenus issus du processus de production, offre une chance pour arriver au bout en mettant en place le Registre Social Unifié (RSU). Avec cet espoir et la certitude de résultats probants, j’ose croire que cette campagne de sensibilisation communautaire sera à la hauteur de toutes les attentes », a-t-il déclaré.

Selon Lansana Diawara, sur la base des données fiables qui seront obtenues à la fin du recensement, chaque citoyen obtiendra une carte magnétique à partir de laquelle, il pourra bénéficier de l'assistance sociale. 

Devant les populations bénéficiaires, le Directeur Général du Fonds de Développement Social et de l'Indigence (FDSI) a affiché son optimiste quant à la portée du Registre Social Unifié (RSU) qui, à coup sûr, va changer positivement la vie des ménages indigents dans la région Boké, zone minière où les populations ne tirent pas entièrement bénéfices des ressources exploitées.

« Depuis la prise du pouvoir par le Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD), le développement communautaire est centré sur le renforcement des communautés et leur bien-être, et cela nécessite un engagement sans précédent du Gouvernement. Cependant, la tendance actuelle consiste à revenir vers un équilibre permettant aux sociétés de soutenir les communautés dans la gestion de leur propre développement par le biais des données du Registre Social Unifié (RSU). C’est pourquoi, je suis convaincu que ce projet de Registre Social est une opportunité pour la population de la région administrative de Boké afin d’être enregistrée dans la plateforme de protection sociale des ménages pauvres et indigents. Ce processus sera également un cadre de protection ciblée des droits humains et environnementaux des communautés», a expliqué monsieur Diawara.

Prenant la parole à cette cérémonie, le maire de la commune urbaine de Fria s'est réjoui de l'arrivée du Directeur Général du Fonds de Développement Social et de l’Indigence (FDSI). Un déplacement qui, à ses yeux, est le signe de la matérialisation de la politique du chef de l’État. Ensuite, Lansana Boffa Camara a salué les efforts consentis par Lansana Diawara à la tête d'une forte délégation pour sensibiliser et former les acteurs communautaires sur les techniques de ciblage des ménages indigents. 

Après avoir procédé au lancement des travaux de formation des acteurs communautaires sur le Registre Social Unifié (RSU), le préfet de Fria, Colonel Alpha Oumar Cissé n'a pas pu contenir sa joie.

« Je suis particulièrement heureux aujourd'hui de lancer les travaux de l'atelier de formation des acteurs communautaires sur le processus de ciblage des ménages indigents. Cette opération a un caractère significatif du fait que chaque pauvre recensé aura une assistance. Que nos efforts conjugués puissent permettre à nos systèmes de protection sociale d'être cette solution tant attendue pour la prise en charge des pauvres et indigents dans notre pays », a lancé le préfet de Fria.

Durant tout son périple, le Directeur Général du Fonds de Développement Social et de l’Indigence (FDSI) n'a pas manqué de faire des recommandations aux préfets, maires, chefs de quartiers et districts des préfectures visitées pour qu'ils s'activent et s'impliquent dans le recensement des ménages indigents. L'autre précision réitérée par Lansana Diawara, c'est la nature des personnes bénéficiaires. Seuls les démunis qui pourront bénéficier de la protection sociale.

De retour de Fria, Oumar Sory Camara

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 03 août 2022 à 20:24

TAGS