Guinée : Ce que recommande la Cedeao à Doumbouya et au CNRD pour "désamorcer" la crise…

Guinée
Umaro Sissoco Embalo, président de la Guinée Bissau reçu à Conakry par Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne
Umaro Sissoco Embalo, président de la Guinée Bissau reçu à Conakry par Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne

ABUJA-La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) vient d’exprimer sa profonde préoccupation par rapport à la montée des tensions socio-politiques en Guinée.

L’autorité sous-régionale déplore les violences qui ont eu lieu à Conakry les 28 et 29 juillet 2022, faisant des morts, des blessés et des destructions de biens.

Dans un communiqué signé le 31 juillet mais publié ce lundi 1er août 2022, la CEDEAO demande la « libération des détenus » et « l'ouverture rapide d'une enquête » sur les circonstances qui ont conduit aux incidents malheureux en vue de traduire les auteurs en justice, conformément à la loi.

Lire aussi-Violences à Conakry : L’Onu, la Cedeao, l’UE, les Etats-Unis...déplorent le "recours excessif" à la force

La CEDEAO également un lance un appel aux autorités guinéennes, à la classe politique et à la société civile d’engager un dialogue inclusif afin de désamorcer la tension et de s'entendre sur un délai et des modalités raisonnables pour le rétablissement pacifique de l’ordre constitutionnel.

« La Communauté reste pleinement engagée à soutenir les autorités de transition et le peuple guinéen dans cet effort, notamment par le biais de la Médiation de la CEDEAO dirigé par SE. Boni Yayi », assure l’institution dans son communiqué.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Lundi 01 août 2022 à 15:39