Banjul : Plusieurs familles guinéennes en "détresse" après des inondations d’une ampleur inédite…

Gambie
Inondations à Banjul
Inondations à Banjul

BANJUL-Des inondations d’une ampleur inédite ont frappé la capitale Gambienne, ce week-end. D'après les témoignages de certains sinistrés, plusieurs quartiers de la banlieue de Banjul sont sous les eaux après de fortes pluies qui se sont abattues ces derniers jours dans ce petit pays d’Afrique de l’Ouest.

De nombreux habitants de la capitale ont les pieds dans l’eau. Selon les témoignages, les averses ont duré des jours. Mais ces deux derniers jours (samedi à dimanche 31 Juillet 2022), les torrents ont pris de nouvelles proportions. Les dégâts sont énormes. Des maisons d’habitations ont cédé sous pression des eaux, des engins ont coulé, plusieurs familles sans abris.

Certains quartiers de la haute banlieue sont coupés du centre-ville, toutes les rues sont inondées. Plusieurs guinéens faisant parties de sinistrés sont en détresse.  Africaguinee.com a pu recueillir les témoignages de certaines victimes.

« Nemakonko, Ibotown, sont les zones les plus touchées. Les gambiens n’ont pas l’habitude de connaître ce type de pluies. Des averses de plus de 24heures, c’est nouveau. Pour le moment, aucun mort n’est annoncé mais les dégâts matériels sont énormes. Des maisons d’habitation, des lieux de culte sont entièrement inondés. Nos familles sont indemnes, nous prions le bon Dieu que ça s'arrête sinon les dégâts risquent de s’amplifier » confie Abdoul Gadiry Diallo, guinéen résident à Serekunda.

Souleymane Tessin Diallo n’a pas pu rejoindre son lieu de travail ce dimanche 31 juillet 2022. Il est resté auprès de sa famille, mais les nouvelles qui lui parviennent ne sont pas bonnes.

« Les dégâts sont énormes. Je n'ai pas pu rejoindre mon lieu de travail ce matin. Comme beaucoup d'autres citoyens, nous sommes bloqués à la maison. Toutes rues sont remplies d'eaux, des maisons d'habitation ont cédé. Certains m'ont informé que des véhicules ont été emportés par les torrents d’eaux.  Ceux qui habitent dans la haute Banlieue vers Youna sont complètement coupés du centre ville. L’eau n'a pas pénétré dans nos magasins, mais toute la devanture est inondée. Nos lieux de travail sont inaccessibles. Depuis hier matin jusqu'à cet après-midi il pleut. L'étendue des dégâts est énorme », temoigne Souleymane Diallo habitant du quartier Sanchaba.

Elhadj Abdoulaye Herico Diallo habite au quartier d’Abuko, dans la région de Brikama près de l’aéroport. Si son quartier a été épargné, ce guinéen qui vit en Gambie depuis près de 30 ans raconte qu’il n’a jamais connu des telles pluies.

 « La terre ici c’est de l’argile, elle retient l’eau quand il pleut, ça ne coule pas. Beaucoup de boutiques, de magasins et des habitations sont complètement submergés par les eaux. Surtout dans les quartiers des bas-fonds. Ces derniers jours, il pleut énormément à Banjul et sa périphérie. C'est vers 14h ce dimanche que les pluies ont cessé.  Mais les dégâts sont énormes, nous n’avons pas appris des cas de pertes en vies humaines pour l’instant mais les sinistrés passeront encore des jours les pieds dans l'eau », explique ce ressortissant guinéen à Banjul.

Aissatou Ndiaye habite dans les bas-fonds de Manjaye avec sa famille. Toute la concession est dans les eaux. Elle témoigne : « Dans notre commune ici, tous les appartements situés au rez-de-chaussée sont dans l’eau, c’est seulement ceux qui sont au niveau des étages qui sont sauvés. Mes voisins et moi nous sommes en train de voir ce qui peut être sauvé, mais tout est mouillé déjà. Ce qu’on a vécu ici n’est pas habituel à BANJUL ».

Alpha Ousmane BAH

Pour africaguinée.com

Tel : (+224) 664 93 45 45

Créé le Lundi 01 août 2022 à 0:31