La Guinée s'enfonce dans la crise : De nouvelles manifestations en vue...

Guinée
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne et des membres du CNRD
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne et des membres du CNRD

CONAKRY- L’horizon s’assombrit de nouveau dans le ciel guinéen. Moins d’un an après la chute d’Alpha Condé, chassé du pouvoir par le colonel Mamadi Doumbouya, la Guinée s’enfonce dans la crise.

La répression violente des manifestations (cinq morts) suivie des arrestations tous azimuts des leaders du FNDC, à l’origine desdites manifestations, témoignent de l’état de pourrissement de la situation actuelle.

A son arrivée au Pouvoir il y a dix mois, la junte militaire avec sa tête le colonel Mamadi Doumbouya avait promis de rompre avec les pratiques et habitudes d’antan qui avaient conduit dans le chao. Mais bien des actes qu’il a posés trahissent les engagements initiaux de la junte.

La restriction des libertés, le déficit de dialogue ont contribué à enfoncer le pays dans la crise. La transition est plus que jamais engluée dans une impasse dans un contexte de menace de sanctions économiques et financières de la part de la Cedeao.

Alors que le Fndc annonce une trêve d’une semaine de ses manifestations, les forces vives de la Nation, plateforme hétéroclite qui réunit des organisations de la société civile, des partis politiques projette des manifestations à partir du 15 août.  

« Par son refus délibéré d’ouvrir un dialogue constructif avec les Forces Vives de la Nation sur la conduite de la Transition conformément aux dispositions de l’article 77 de la Charte de la Transition, le CNRD par ses méthodes de répression, de confiscation des libertés des citoyens en violation des droits humains, est en train de conduire le pays vers le chaos », dénoncent les Forces Vives de la Nation.

Selon elles, les violences enregistrées ces derniers temps avec des pertes en vies humaines, des blessés graves et des dégâts matériels importants ne sont que les conséquences de cette posture de va-t’en en guerre du CNRD appuyé par ses organes de la transition, dont ils en seront les seuls responsables devant l’histoire. 

les Forces Vives de la Nation invitent l’ensemble des entités politiques et sociales, ainsi que tous les citoyens soucieux de la réussite de la transition, à se tenir prêts, à défaut d’un cadre de dialogue réel et la satisfaction du reste des revendications, pour des séries de manifestations à partir du 15 août 2022 sur toute l’étendue du territoire national. Les modalités de la tenue de ces manifestations seront données au moment opportun en collaboration avec les différentes antennes, indique les Forces Vives de la Nations.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Dimanche 31 juillet 2022 à 14:08