Bambéto : Des gendarmes accusés d’avoir « ouvert le feu » sur un jeune mécanicien

Conakry
Alpha Oumar Sow
Alpha Oumar Sow

CONAKRY-Alpha Oumar Sow, mécanicien moto dans un garage à Taouyah est l'une des victimes des violences enregistrées dans la journée du vendredi, 29 juillet 2022 sur la route le Prince.

Selon sa famille, ce jeune qui vit avec son frère à Kakimbo dans la commune de Ratoma a reçu une balle dans le pied pendant qu'il cherchait à regagner le domicile familial.

Après sa chute sur sa moto de marque TVS, couleur noire, les gendarmes qui ont tiré sur lui, ont emporté sa moto, soutient le frère de la victime qui a été interrogé ce samedi, 30 juillet 2022 par un reporter d'Africaguinee.com 

« Ils m'ont appelé lorsque j'étais à la T6 pour une cérémonie. Vers 17 heures, on m'a informé que les gendarmes ont tiré sur mon petit frère. J'ai dit où il a été blessé ? C'est à son lieu de travail ? Ils m'ont dit que c'est à Bambéto lorsqu'il rentrait à la maison. C'est là qu'ils ont tiré sur lui. Quand le petit est tombé, les gendarmes ont pris sa moto. Maintenant, d'autres jeunes sont venus le prendre pour le conduire dans une clinique », a expliqué Mamadou Aliou Sow.

Le grand frère de la victime dit qu’il avait célébré la venue au pouvoir du CNRD. Il lance un appel au Colonel Mamadi Doumbouya.

« Il a promis ne pas répéter les mêmes erreurs du passé. Il a déjà répété les mêmes erreurs. Ce n'est pas normal de tirer à balles réelles. Si c'est du gaz lacrymogène, on peut comprendre. Il n'a qu'à appeler le FNDC et la classe politique pour dialoguer », a-t-il lancé.

Siba Engagé

Pour Africaguinee.com

Tel: (000224) 623 06 56 23

Créé le Dimanche 31 juillet 2022 à 12:19