Aboubacar Yacine rappelle les médias à l'ordre : "Il faut que les dérapages cessent…"

Guinée
Boubacar Yacine Diallo, Président de la HAC
Boubacar Yacine Diallo, Président de la HAC

CONAKRY-Le Président de la Haute Autorité de la Communication (HAC) vient d’« engager la responsabilité » des dirigeants de médias pour faire arrêter les « dérapages constatés » dans le traitement de l’actualité alors qu’une partie de la capitale Conakry a été émaillée, les 28 et 29 juillet par des violences ayant entraîné des morts.

Boubacar Yacine Diallo, pointe aussi des citoyens qui interviennent dans les émissions interactives. Invitant les journalistes animateurs à canaliser ceux qui veulent mettre de l’huile sur le feu, le président de l’organe régulateur des médias rappelle que la Guinée est une et indivisible.

« J’invite les médias à prendre leurs responsabilités pour mettre un terme aux dérapages constatés dans le secteur. Il y a des journalistes eux-mêmes qui commettent des dérapages, mais il y a des auditeurs qui interviennent notamment dans les émissions interactives.

Il faut leur donner la parole, mais il ne faut pas permettre à ceux qui veulent mettre de l’huile sur le feu de le faire. Parce que la Guinée est une et indivisible, elle doit être préservée. Je voudrais engager la responsabilité des patrons des médias, des associations de presse pour que les dérapages constatés cessent », a lancé dimanche 31 juillet 2022 dans la soirée Boubacar Yacine Diallo.

Ce « rappel à l’ordre » intervient alors que le FNDC à l’origine des manifestations ayant entrainé les violences à Conakry, accuse la Haute Autorité de la Communication (HAC), d’avoir reçu des instructions de la part du CNRD, la junte militaire au Pouvoir de « museler » les organes de presse.

A suivre…

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Dimanche 31 juillet 2022 à 23:16

TAGS