Violences à Conakry : Mory Condé appelle à la "retenue" et justifie la "réquisition" des forces de sécurité et de Défense

Guinée
Mory Condé, ministre de l'Administration du territoire et de la décentralisation
Mory Condé, ministre de l'Administration du territoire et de la décentralisation

CONAKRY-Le Gouvernement de Transition à travers le Ministre de l'Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD), s’est (enfin) officiellement exprimé sur les troubles enregistrés à Conakry ces dernières 48h suite à une manifestation interdite appelée par le FNDC, qui a annoncé ce soir une trêve d’une semaine à la demande de la Cedeao.

Dans un communiqué parvenu à Africaguinee.com, tard dans la nuit du vendredi à samedi 30 juillet 2022, Mory Condé a tout d’abord justifié la réquisition des forces de défense et de sécurité pour le maintien d’ordre.

« L’Etat dans sa mission de garant de l'unité nationale, de la justice sociale, des droits et libertés, de l'intégrité territoriale, du respect des traités, accords internationaux a pris sa responsabilité, à travers le Ministre de l'Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD), et ce, conformément aux  dispositions combinées des articles 28, 29 et suivants de la loi 2015/009/AN en date du 04 juin 2015 relative au maintien de l'ordre public en République de Guinée, de faire réquisition aux forces de sécurité et de défense (FDS) pour le maintien de l'ordre auprès des autorités décentralisées ou toutes autres en assumant les fonctions dans la limite prévue par la loi », note le ministre.

La capitale Conakry a été secouée par des heurts meurtriers. Le FNDC qui est à l’origine des manifestations ayant entrainé ces violences a déploré la mort de cinq personnes dont 4 dans la journée de ce vendredi.

Selon le Ministre de l'Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD),  « cette décision (de réquisitionner les FDS) fait suite à l'organisation sur la voie publique des réunions, cortèges et défilés non autorisés causant des atteintes à l'intégrité physique des citoyens, des agents de maintien de l'ordre et des dégâts matériels en dépit des interdictions formelles des autorités en charge de l'ordre public à travers les courriers N208/MATD/VC/CM/2022, N°167/MATD/VC/CMATOT/2022 en date du 26 Juillet 2022 des Maires des communes de Matam, Kaloum et Matoto, s'y ajoutent les N°045/MATD/VC/CK/2022 et communiqués N°0012/CNRD/2022 du 13 mai 2022 et N°O015/CNRD/2022 du 31 mai 2022 du Comité National de Rassemblement pour Développement (CNRD) allant dans le même sens pour le maintien de la paix et de la quiétude sociale en cette période de Transition ».

Alors que le FNDC a annoncé ce vendredi dans la soirée une trêve de ses manifestations pour une durée d’une semaine à la demande du Président en exercice de la Cedeao, Umaro Sissoco Embalo, le Gouvernement de transition rassure quant à lui l'opinion publique nationale et internationale de son « attachement au respect des règles qui gouvernent le maintien de l'ordre public en République de Guinée tout en invitant les citoyens à vaquer librement à leurs activités quotidiennes ».

Tout en déplorant l’utilisation d’enfants mineurs à des fins de manifestations politiques, Mory Condé appelle à la retenue et à la sagesse pour la consolidation de la Paix.

« Encore une fois, c'est le moment d'en appeler aux personnes éprises de paix à faire preuve de retenue, de compréhension et de sagesse pour la consolidation de la paix et de l'unité nationale.

J'invite l'ensemble des citoyens au sens élevé de responsabilité et au devoir en faveur de la paix et de la quiétude sociale dans notre pays. Le Gouvernement souhaite prompt rétablissement aux victimes et déplore l'utilisation des enfants mineurs aux fins de manifestation de rue en violation des conventions internationales de protection des enfants », a indiqué le Ministre de l'Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD).

A suivre…

Diallo Boubacar 1
Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 30 juillet 2022 à 4:13