Cellou s’interroge : "La flamme de l’espoir allumée le 5 septembre s’est-elle éteinte?"

Guinée
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG

CONAKRY-Alors que les cas d’arrestations se sont multipliés à Conakry ces dernières 24h, Cellou Dalein Diallo s’interroge. Dans un message adressé à Africaguinee.com, l’ancien Premier ministre a pointé toute une série de « dérives » qu’il reproche aux militaires au Pouvoir en Guinée depuis le 05 septembre 2021.

« Après la suspension par le FNDC des manifestations pour donner à la médiation de la CEDEAO toutes les chances de succès, la junte, elle, se radicalise. Elle déploie des unités militaires dans les sièges des Partis politiques et le long de l’Axe Hamdallaye-kagbelen », a pointé Cellou Dalein Diallo.

Pour l’ancien Premier ministre la multiplication des arrestations « arbitraires » n’a qu’un objectif : faire taire toutes les voix discordantes.

« Après Oumar Sylla, alias Fonikè Mengué, Coordinateur du FNDC, c’est au tour de Ibrahima Diallo, Responsable des opérations du mouvement, et Saikou Yaya Barry, ancien Député et Secrétaire exécutif de l’UFR, de faire les frais de cet acharnement », dénonce M. Diallo, avant de s’interroger :

« La flamme de l’espoir allumée le 5 septembre s’est-elle éteinte et le serment de faire de la justice la boussole de l’action publique abandonnée ? ».

Créé le Samedi 30 juillet 2022 à 23:39