Me Béa alerte depuis la DPJ : "Foniké qui est cardiaque ne se porte pas bien, Billo ne s’alimente pas…"

Guinée
Maitre Salifou Béavogui
Maitre Salifou Béavogui

CONAKRY- C’est une alerte donnée par la défense des responsables du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) arrêtés hier mardi, 05 juillet 2022, puis détenus dans les locaux de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ).

Le coordinateur du mouvement citoyen, -fer de lance de la lutte pour le retour à l’ordre constitutionnel en Guinée-, ainsi que ses codétenus ne se sentent pas bien. Foniké Mengué qui est « cardiaque » a été trainé par terre par des policiers au moment de son arrestation. Il est mal en point selon sa défense, tandis que Billo Bah qui a lèvre déchirée n’arrive pas à s’alimenter. Leur état inquiète leurs avocats qui ont sonné l’alerte ce mercredi 6 juillet 2022.

« Foniké est cardiaque, depuis hier, il ne se porte pas bien. Il a pris même un coup sur la figure, il a failli perdre l'œil droit. Billo n'arrive pas à s'alimenter parce qu'il a la lèvre supérieure déchirée. Djani Alpha a été tenu par le ceinturon, bousculé et embarqué manu militari sans convocation, ni mandat », a alerté maitre Salifou Béavogui, qui souhaite que ses clients soient consultés par des médecins spécialistes.

Selon l’avocat, les interrogatoires sont terminés à la DPJ. Il souhaite que le dossier soit déféré au Tribunal de Première Instance de Dixinn. 

« Nous sommes à mi-parcours dans cette affaire. Tout n'est pas fini parce que le dossier est à la DPJ et n'est pas déféré. Et, nous souhaitons qu'il soit déféré parce que pour nous, les interrogatoires sont terminés. Nous souhaitons vivement que le dossier de la procédure soit déféré devant le procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Dixinn pour qu'il soit entrepris à ce niveau ce que de droit », a dit maître Salifou Béavogui, membre du collectif des avocats du FNDC.

Poursuivis pour « outrage à magistrats, injures », Oumar Sylla dit Foniké Menguè, Billo Bah et Alpha Midiaou Bah alias Djani Alpha ont tous rejeté en bloc, toutes les charges qui pèsent contre eux. Leurs avocats souhaitent vivement que le dossier soit déféré afin de prouver leur innocence.

« La violence et la promptitude par laquelle, ils ont été interpellés doivent être observées quant au déferrement du dossier. Nous ne voyons plus de raisons que le dossier reste ici. Pour nous, la procédure n'a pas été respectée, les droits de la défense n'ont pas été respectés, les infractions poursuivies ne sont pas établies. Et, nous allons faire la démonstration devant les magistrats compétents », annonce maître Salifou Béavogui qui n’exclut pas de porter plainte contre ceux qui ont brutalisé ses clients pendant leur arrestation.

« Comme on ne peut pas courir et se gratter, nous cherchons d'abord leur libération. Mais tous ceux qui ont contribué à ce qu'on a malheureusement vécu hier, d'un supérieur à un rang inférieur, répondront devant notre justice. Ça, je vous le garantis », a martelé maître Salifou

Siba Engagé

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 623 06 56 23

Créé le Mercredi 06 juillet 2022 à 19:20

TAGS