Dr Oussou "titille" Gaoual: "Le Gouvernement doit coordonner sa communication pour nous éviter des faux problèmes…"

Guinée
Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l'UFDG
Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l'UFDG

CONAKRY-Le vice-président de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) vient de donner un conseil au Premier ministre Mohamed Béavogui, lui demandant de « coordonner » davantage la communication gouvernementale pour éviter de retomber dans une nouvelle crispation.

Dr Fodé Oussou Fofana, estime qu’il est « inopportun » d’invoquer un problème du « fichier électoral » pour justifier la durée de la transition. Une mise au point qui vise le porte-parole du Gouvernement, Ousmane Gaoual Diallo, qui a confié lundi 04 juillet à Africaguinee.com que la transition ne doit pas se focaliser sur la durée, mais plutôt sur le contenu.

« Maintenant la CEDEAO a désigné un médiateur qui est un homme expérimenté, avant la fin du mois de juillet, on saura si les autorités Guinéennes sont de bonne foi. Si la Guinée veut sortir de la transition, la CEDEAO le saura très rapidement et en tirera les conséquences.  Notre souhait le plus ardent, c'est d’éviter à notre pays des sanctions.

Et pour le faire, il faut que le gouvernement essaye de coordonner la communication pour nous éviter de retomber dans des faux problèmes. Ce n'est pas la peine de continuer à donner des arguments qui n'ont pas de sens en disant qu’on a un problème avec le fichier électoral alors que ça n’a rien à voir. Un pays comme le Burkina qui a une partie de son territoire occupé n’a eu droit qu’à deux ans, la Guinée n’a pas ce défi en face », a martelé Dr Fodé Oussou Fofana.

Lire aussi-Le Gouvernement va-t-il céder sur les "36 mois"? Ousmane Gaoual Diallo précise…

A l’issue de leur Sommet tenu dimanche 03 juillet 2022 à Accra, les dirigeants de la Communauté Économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont rejeté à nouveau le calendrier de transition fixé à 36 mois par les Autorités guinéennes. Jugeant ce délai « inacceptable », la Cedeao a demandé à son nouveau Médiateur Thomas Yayi BONI, de travailler avec les Autorités guinéennes pour arriver à un calendrier acceptable au plus tard le 1er août 2022.

Avec ce nouvel ultimatum de la communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest, la Guinée dispose de toutes les chances pour satisfaire aux exigences de la communauté internationale. Mais cela passe par la proposition d'un chronogramme réaliste. C'est ce qu'a fait savoir Dr Fodé Oussou Fofana qui trouve inopportune la démarche du CNRD à vouloir résoudre tous les maux dont souffre la Guinée depuis l'indépendance. 

« Tout ce qu'on nous demande c’est de travailler pour sortir un chronogramme. Maintenant si on veut faire de la transition un élément pour régler tous les problèmes de la Guinée, ça c'est un rêve. Ce gouvernement doit se retrouver pour trouver un élément de langage afin de satisfaire aux exigences de la communauté internationale. On ne peut tout régler avec la transition », a-t-il laissé entendre.

 

Siba Engagé

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 623 06 56 23

Créé le Mardi 05 juillet 2022 à 14:22