Guinée : De "lourdes charges" contre le CNRD...

Guinée
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne entouré de sa garde rapprochée
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne entouré de sa garde rapprochée

CONAKRY-En Guinée, neuf mois après le coup d’Etat qui a renversé Alpha Condé, les critiques « acerbes » se multiplient contre les militaires au Pouvoir. Accusés de vouloir se maintenir au Pouvoir, le colonel Mamadi Doumbouya et ses hommes sont sous le feu des tirs croisés de certains leaders politiques et sociaux.

Après les « lourdes charges » du FNDC contre eux, c’est au tour du parti de l’ancien Premier ministre Sidya Touré (en séjour prolongé à l’extérieur du pays) d’enfoncer le clou. Cette formation politique a accusé ce samedi 2 juillet 2022, le Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD), junte militaire au Pouvoir en Guinée, d’avoir un agenda caché.

Si les dirigeants de la junte n’ont eu cesse de répéter que le CNRD n’a pas de « candidats » aux prochaines élections, l’union des forces républicaines (UFR) n’y croit plus. Cette formation politique considérée comme la troisième force politique du pays soutient que si la transition est dans l’impasse, c’est parce que le CNRD a un candidat dans l’ombre pour les prochaines élections.  

« Si la transition ne marche pas jusqu’à présent, c’est parce que le CNRD a un agenda caché, il ne veut pas quitter le Pouvoir, il a un candidat dans l’ombre. Dans leur charte, ils disent que tous les membres du CNRD ne seront pas candidats aux prochaines élections. Mais le CNRD c’est qui ? On nous dit que c’est l’organe d’orientation stratégique du pays pendant la transition.

Mais qui sont ses membres ? Ne doit-on pas les connaître ? C’est là où ils se trompent. Il n’y a pas que des idiots en Guinée, il y en a qui sont dotés d’un sens et d’une intelligence. Mais ils se fourvoient lamentablement parce que ça ne peut pas marcher comme ça », a déclaré ce samedi 2 juillet 2022 Saikou Yaya Barry, Secrétaire Exécutif de l’UFR.

Ce responsable du parti de Sidya Touré reproche à Mamadi Doumbouya et ses hommes de faire le contraire de ce qu’ils ont promis aux guinéens lorsqu’ils ont pris le Pouvoir il y a neuf mois.

« S’ils ont pris le Pouvoir, ce n’est pas par volonté de sauver le pays, c’est parce qu’ils étaient menacés. Aujourd’hui, ils font tout le contraire de ce qu’ils ont promis aux guinéens… Nous avons une administration bancale dirigée par des cadres ignorants, une justice moribonde, des combinards qui refusent de déclarer leurs biens », a-t-il fustigé.

A suivre…

Africaguinee.com

 

Créé le Samedi 02 juillet 2022 à 18:01

TAGS